27 mai 2007

SEB ADAM : Objet du décor

Seb Adam sur un toit, à Reims en novembre 2005. Photo : Samuel Perez
Offert par Seb Adam par correspondance en avril 2006
Réf : [sans] -- Edité par Seb Adam en France en 2006
Support : fichier MP3
Titre : Objet du décor

En règle générale, ça m'énerve quand un site internet met à jouer automatiquement de la musique automatiquement quand j'arrive dessus. Mais je n'en ai pas voulu du tout à Seb Adam d'avoir programmé "Objet du décor" en page d'accueil de son site il y a un an, car ça m'a permis de découvrir une très bonne chanson, qu'il a été assez sympa ensuite pour me l'envoyer en MP3 à ma demande.
Seb Adam, je l'ai d'abord croisé pendant un temps de l'autre côté du guichet de ma médiathèque préférée. Dans le même moment, il m'avait impressionné le 18 octobre 2002 en ouvrant en solo pour Dominique A au Centre Saint-Exupéry à Reims. Après, il y a eu le bon EP "Les rosiers" en 2004.
Depuis un peu plus d'un an, Seb Adam est partout à Reims et ailleurs, au point d'être devenu un pilier essentiel de la scène musicale locale. Partout, que ce soit en solo, en tant que membre du duo de ukulélés Pauline Easy Project, en tant qu'accompagnateur de Lise Portelli ou avec les multiples projets plus ou moins éphémères auxquels il participe (Il y a huit jours encore, il enchaînait au Gin Pamp un set du Pauline Easy Project, comprenant une excellente version de "Paint it, black", avec un concert de Coco and Co pour lequel il tenait la guitare électrique, avec au répertoire des reprises incendiaires de standards sixties majoritairement gainsbourgiens, des "Papillons noirs" à "Teeny Weeny Boppy").
Partout, au point peut-être de négliger son parcours en solo. L'an dernier, en diffusant cet "Objet du décor", suivi de peu par son premier concert en groupe le 1er avril au Flambeau à Reims, il semblait passer à la vitesse supérieure, mais depuis, les autres projets ont visiblement pris la priorité.
Mais qu'est que c'est que cet "Objet du décor" ? Et bien, une excellente ritournelle techno-pop, emballée en deux minutes et neuf secondes, avec un petit côté eighties bien marqué. Ça commence par une petite ligne mélodique au synthé à la Tom Tom Club, puis il y a le chant ("Moi je ne suis qu'un objet du décor, Interchangeable et futile alors, laisse-moi repartir dehors, Laisse-moi réfléchir d'abord"), un pont à l'orgue et quelques coups de guitare à contre-temps qui pourraient rappeler Wire.
A Platine 45 avec Jacky, "Objet du décor" aurait très bien pu côtoyer les meilleures productions d'Elli et Jacno et de Taxi-Girl ! En live le 1er avril 2006, l'arrangement avait des aspects reggae qui rendait le tout encore meilleur !
A ce jour, aucune bonne fée ne s'est encore penchée sur "Objet du décor" pour lui assurer la diffusion qu'il mérite. Mais en attendant, vous pouvez toujours écouter ce titre sur le site de Seb Adam, sur sa page MySpace, voire même sur le radio-blog de Vivonzeureux!.


Pochette de "L'obscur objet du décor", ma compilation maison d'avril 2006.
Illustration : affiche d'Eric Roux-Fontaine pour la pièce "NORA - Maison de poupée" d'Henrik Ibsen, présentée au Théâtre des Célestins à Lyon en novembre 2005.

Pour information, les dix premiers titres du CD, que je trouve toujours bien enchaînés, même après un an, sont :
Seb Adam : Objet du décor
Bobby Baby : Bye bye snow
Jens Lekman : Happy birthday, dear friend Lisa
The Fiery Furnaces : Nevers
Stereo Total : I love you, Ono
They Might Be Giants : I'm a little airplane
Les Frères Nubuck : Un tour en enfer
Stephin Merritt : What a fucking lovely day !
Zea : I am searching for an mp3
Architecture In Helsinki : It'5 !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin