21 mai 2007

HULLY GULLY PARTY


Acquis au Troc de l'Ile de Charleroi début 2007
Réf : 82 321 -- Edité par Barclay en Belgique en 1963
Support : 33 tours 30 cm
10 titres

Après une réjouissante soirée de passage de disques de L'Opération Kangourou, comme ce fut le cas samedi soir au Flambeau à Reims, il est naturel d'avoir envie de ressortir ses disque de hully gully.
Celui-ci, je l'ai trouvé lors de mon dernier passage en date à Charleroi. Le Troc de l'Ile, où j'ai pris l'habitude de m'arrêter à la sortie de la ville avant de m'enfoncer dans la forêt ardennaise, était en train de liquider ses derniers vinyls, bradés et posés sur le sol dans des cartons. J'y ai trouvé peu de disques intéressants, mais celui-ci vaut son pesant de cacahuètes. Et heureusement, j'ai fait une très bonne pioche dans un bacs de CDs à 1 €, ce qui me fait penser que ça vaudra encore le coup de s'arrêter là dans les prochaines années.
Je sais bien que les frontières européennes n'étaient pas aussi poreuses à l'époque que maintenant, mais a priori je pensais que ce disque était simplement l'édition belge d'un album sorti en France par Barclay. Il ne semble pas que ce soit le cas. On trouve bien ici dix des douze titres de trois EPs sortis en France par Les Gamblers, The Lions et Harold Nicholas (les deux titres manquants n'étaient probablement pas des hully gully), la pochette a bien été imprimée en France, mais le disque est pressé en Belgique et je n'ai trouvé aucune référence à une édition française de cette compilation.
Pour une fois, l'appel à la danse de ce disque est réel et efficace. Que les titres soient instrumentaux ou chantés, il n'y en a pas un de mauvais dans le lot : l'orgue, le saxo et les guitares mènent la danse et donnent sacrément la bougeotte à l'auditeur.
A tout seigneur tout honneur, commençons par parler de Harold Nicholas, puisque c'est lui qui a lancé en France le "hully gully", une nouvelle danse comme il y en avait une par mois ou même une par semaine à l'époque. Ça se passait le 8 février 1963 au Club Saint-Hilaire. Dès le 16 février, Harold Nicholas est en direct dans l'émission "Age tendre et tête de bois" d'Albert Raisner pour y danser et chanter le hully gully. En cet hiver glacial, que je passais confortablement dans le ventre de ma maman, cette danse devait bien réchauffer ! (normalement le lien fonctionne et on peut voir l'émission extraite des archives de l'INA).
Harold Nicholas chante ici, bien et en français, accompagné par Jimmy Walter et son orchestre, "Parce que j'ai revu Linda", une reprise d'un hit de Dickey Lee en 1962, "Personne que toi" et "Hully gully fire house".
Visiblement, cet américain était installé à Paris au début des années 60. Il apparait notamment au côté d'Eddy Constantine dans "L'empire de la nuit", un film policier parodique de 1962 au scénario co-signé par Frédéric Dard. Mais en fait, sauf grave erreur de ma part, ce Harold Nicholas avait déjà derrière lui une carrière hollywoodienne longue comme le bras, commencée dès les années trente en duo avec son frère Fayard sous le nom des Nicholas Brothers, soit rien moins que le plus célèbre de duo de danseurs de claquettes au monde !!
The Lions sont les seuls ici à avoir droit à quatre titres, qui sont à mi-chemin entre des instrumentaux et des chansons : les seuls vocaux sont des choeurs féminins qui se contentent la plupart du temps de chanter le titre.
Les Gamblers proposent trois instrumentaux, dont une version de la chanson-titre du film "Girls girls girls" avec Elvis Presley. On peut les apercevoir dans la même émission "Age tendre et tête de bois" que celle avec Harold Nicholas : ils accompagnent Claude François qui chante "Belles belles belles", son premier succès. L'année d'avant, c'est un Claude François inconnu que les Gamblers avaient recruté dans leur groupe. La carrière solo de leur leader, Olivier Despax, n'aura pas le même succès que celle de leur ex-membre !

3 commentaires:

le Colonel a dit…

salut, polo!
On en aprend des choses sur vivonzeureux, felicitation! Votre science traversera les âges, sur.
Sachez que vous êtes cité sur le site populus des kangourous en tête de page pour les futures plaies-listes 2008 des futures Opérations.

http://kangourou.populus.ch
rubrique (((radio2008)))

Le Colonel de L' Opé.K

Pol Dodu a dit…

Cher Colonel,
J'avais déjà vu cette citation quelque part sur un de vos sites et je ne conteste pas avoir dit quelque chose ressemblant vaguement à ça ("Elle etait pas mal votre émission, mais est-ce que vous aurez assez de disques pour en faire une autre ?")à la fin d'une de vos premières émissions sur La Radio Primitive à Reims.
Si je peux me permettre d'essayer d'en préciser le sens, il me semble que je voulais dire : "Elle était sensass votre émission, mais aurez-vous suffisamment de disques aussi bons, délirants et variés pour maintenir cette qualité toutes les semaines ?".
Dix ans après, vous avez prouvé chaque semaine et à chaque soirée de passages de disques que, non, vous ne manquiez pas de matière pour faire aussi bien et mieux encore et encore !!

Anonyme a dit…

Super

LinkWithin

Linkwithin