09 décembre 2006

GANG OF FOUR & FIVE OR SIX : Vinyl flexidisc



Acquis chez A l'Automne Alité à Reims en 1982
Réf : SHOL 3279 -- Edité par Vinyl aux Pays-Bas en 1982 -- Fourni avec le n° 16 du magazine Vinyl, juillet 1982
Support : 45 tours souple 17 cm
Titres : GANG OF FOUR : Lord make me a cowboy -/- FIVE OR SIX : Black balloons drop

N'allez pas croire qu'A l'Automne Alité avait une boutique de disques à l'époque, ou même un local. Non, c'est chez Dorian Feller que j'ai acheté ce magazine hollandais, et je sais bien pourquoi ils en avaient pris quelques exemplaires en dépôt : on y trouve un compte-rendu complet du Festival des Musiques de Traverses de Reims de 1982, avec des articles sur Jacques Berrocal, Fall of Saigon, Etron Fou Leloublan et Univers Zero. Au sommaire également, rien moins que Felt, The Passage, Material, Mathilde Santing et Philip Glass, plus bien sûr les deux groupes qui figurent sur le disque souple joint au magazine, Five Or Six et Gang Of Four, qui forment à eux deux la bande des quatre, cinq ou six !
Evidemment, je ne comprends pas le hollandais, mais heureusement il y a un cahier central avec une traduction approximative en anglais des articles.
J'aime bien les magazines qui fournissent un disque ou une cassette, encore plus quand la musique est inédite par ailleurs. C'était le cas pour les deux faces de ce flexi à l'époque, et ce qui est très surprenant, c'est qu'aucun de ces deux titres n'a jamais été réédité depuis.
Pour Five Or Six, groupe des plus confidentiels, ce n'est qu'une demie-surprise, d'autant plus que le groupe était visiblement sur le point de se séparer. Comme le note le journaliste, les membres du groupe ne sont d'accord sur rien ! Ils veulent toucher le plus grand nombre et ne pas être enfermé dans une image d'avant-garde et d'underground, mais le moins qu'on puisse dire c'est que "Black balloons drop", que j'aime bien, est loin d'être du Abba. Il y a une boite à rythmes et des voix martiales vaguement tribales pour le gros de la chanson, quelques notes de basse façon Jah Wobble pour tout refrain et une orgie de boite à rythmes et de cuivres pour le final.
Pour Gang Of Four, je m'étonne depuis des années que "Lord make me a cowboy" n'ait jamais été placé sur une compilation ou ajouté en bonus à une réédition en CD. Ma théorie préférée c'est qu'EMI, leur label, ne sait même pas que ce titre existe, à moins que ce soit le groupe qui l'ait oublié !
L'interview de Vinyl a été faite à Londres pour la promotion du troisième album, "Songs of the free", mais le son de "Lord make me a cowboy" le rapproche beaucoup plus de "Solid gold", le deuxième album du groupe, sorti en 1981, quelque part entre "What we all want" et "Paralyzed".
Les paroles font probablement référence à Ronald Reagan, l'acteur de westerns qui venait d'entamer son premier mandat de président des Etats-Unis, mais avec un cowboy texan belligérant à Washington depuis six ans, elles résonnent encore bizarrement aujourd'hui : "O Lord make me a cowboy When I rise from bed, Revolver in my hand, Wild thoughts inside my head (...) Someday I will be president And set the world on fire"...
En tout cas, ce vinyl souple, le flexidisc que j'ai le plus écouté au fil des années, est étonnamment résistant : il passe encore bien après toutes ces écoutes.

PS : "Lord make me a cowboy" est en écoute sur le radio-blog de Vivonzeureux!

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin