03 décembre 2006

THE FEELINGS : Especially for you


Acquis par correspondance auprès de Crème Brûlée en France en 1997
Réf : POP003 / DRL022 -- Edité par Pop Secret / Darla aux Etats-Unis en 1996
Support : CD 12 cm
10 titres

En 1998, j'ai publié dans Vivonzeureux! un article sur les Feelings, toujours disponible ici. Les Feelings ont sorti en tout deux albums studios avant de se séparer, et on avait eu la bonne surprise ensuite de voir arriver un CD de remixes et d'inédits.
Huit ans plus tard, et alors que je viens de réécouter le disque, je suis d'accord avec ce que j'écrivais à l'époque sur "Especially for you", leur premier album. Et surtout, le sentiment que j'avais à l'époque que cet excellent disque allait sombrer au fin fond de l'underground rock. C'est évidemment ce qui s'est passé, et malheureusement il faudra attendre qu'on en soit aux petits-enfants de Nuggets pour les "redécouvrir". Si vous ne voulez pas attendre, essayez d'acheter un des cinq exemplaires que j'ai trouvés en vente.

Voici l'article de 1998 :
Tout a commencé par une petite annonce dans le fanzine Crême Brûlée, qui distribue quelques disques par correspondance. Le premier album des Feelings, "Especially for you", y figurait, avec la mention d'une parenté avec les Halo Benders.
Aussitôt vu, aussitôt commandé, et le disque est vite arrivé.
L'ensemble des ingrédients que contient le premier titre du disque permet de comprendre plus ou moins l'effet boeuf que procure la première écoute de cet album : ça s'appelle "Blowin' my mind like a summer breeze", et ça commence par quelques notes de boîte à rythme, puis la chanson démarre sur une première mélodie, et le vocaliste éructe le titre et quelques autres paroles. Ensuite, on part ailleurs, avec une autre mélodie et des choeurs. Puis on retrouve on ne sait comment la première partie du morceau. Au bout du compte, le titre se termine. Ca fait six minutes qu'il a commencé mais on n'a pas vu le temps passer. Une seconde de silence, on croit que le second titre va commencer et pof, la boite à rythmes du début, oubliée depuis longtemps, revient sonner ses trois-quatre coups.
Le disque se termine plus ou moins dans le même esprit, avec "I love all non humans", un morceau hurlé par le chanteur, qui donne assez bien à l'occasion d'un break l'impression qu'il est en train de se faire égorger, même si un pont musical plus calme avec des choeurs fait respirer le morceau au milieu, avant un déchaînement final.
Entre ces deux titres, huit autres chansons, dont certaines presque calmes ("We called"), et d'autres très pop ("Dream girl", "Peculiar girl") avec parfois des accents à la Television Personalities ou des atmosphères à la Flamin' Lips.
L'utilisation de deux voix superposées rappelle souvent les liens qui unissent les Feelings aux Halo Benders, tout comme "Please be quiet, please be please" nous fait nous souvenir que les Halo Benders avaient repris le "Please let me get what I want" des Smiths sur une de leurs faces B.
Et parmi les grands moments du disque, il y a ce morceau dont le refrain convenablement hurlé (et le titre aussi d'ailleurs) est : astérique, espace, L, tiret tiret ("* L--" évidemment).
C'est d'ailleurs ce qui marque à l'écoute de "Especially for you" : le son non-léché, les vocaux souvent plus gueulés que simplement chantés. A tel point que dans un premier temps,je pensais célébrer des génies cinglés de la musique, mais je me suis ravisé : même si les artistes les plus intéressants sont ceux qui ne respectent que leurs propres normes, ce n'est pas parce qu'ils sont hors normes que les Feelings doivent être considérés comme des doux dingues. D'autant plus que les passages bruitistes et gueulés cachent des constructions de morceaux savantes, et de très belles mélodies.
En fait, pour comprendre ce premier album des Feelings (qui sont j'ai oublié de le dire un groupe américain de Portland, Oregon, dont le leader Ralf Youtz a joué avec les Halo Benders, Sone ou Built To Spill), il faut savoir que, d'après ce que j'ai pu comprendre en lisant entre les lignes du site de leur label Pop Secret, ces bandes n'étaient pas à l'origine prévues pour sortir telles quelles en album. On trouve d'ailleurs sur le disque une reprise du "Born to run" de Springsteen enregistrée en répétition, reprise un peu décevante car en fait elle est moins allumée que certains des autres titres de l'album, contrairement à ce qu'on aurait pu penser.
C'est ce côté brut de décoffrage, sans trop de son, sans trop de production, hors normes, qui fait que "Especially for you" est et restera un de ces OVNI qui font l'histoire du rock.
 

Ajout du 1er avril 2013

Signalée par Le Vieux Thorax, voici une vidéo des Feelings interprétant en concert Blowing my mind like a Summer breeze. Un document rare !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin