22 octobre 2006

GERARD JACQUET & PASCAL COMELADE : Pop-songs del Rossello


Acquis par correspondance chez Trabucaire en France en 2002
Réf : 2-912966-39-6 -- Edité par Octave / Editions Trabucaire en France en 2000
Support : CD 12 cm
14 titres

Il est toujours amusant de constater que les sorties bien distribuées en France de Pascal Comelade sont toujours bien reçues dans la presse, avec plein d'étoiles et de croches et parfois des interviews, alors que les autres sorties en Espagne ou avec une distribution plus légère, même en mettant à part les disques sortis à quelques centaines d'exemplaires, tombent dans un trou noir médiatique. C'est ce qui s'est passé par exemple avec les albums récents "Espontex sinfonia", "La manera més salvatge" ou "La filosofia del plat combinat", ou avec les deux volumes de "Pop-songs del Rosselo" enregistrés avec Gérard Jacquet. Si j'étais mauvaise langue, je dirais qu'un grand nombre de journalistes professionnels ne s'intéresse à la musique de Comelade que quand elle leur parvient en service de presse...
Pour mon compte, quand j'ai découvert au cours d'une recherche sur le net que ce disques existait, je l'ai aussitôt commandé auprès de son éditeur (il est toujours disponible, avec un titre en écoute), et je n'ai pas regretté mon achat.
Ce n'est pas le seul disque de Comelade composé quasi-intégralement de musiques populaires catalanes. Avant, il y a eu le live "Un tal jazz", et depuis il y a eu "Musica pop". La différence ici, c'est que le disque est presque entièrement chanté par Gérard Jacquet (le remerciement à un membre de l'équipe du Festival des 3 Cultures donne à penser que ce répertoire a peut-être été travaillé à l'occasion d'une performance dans ce cadre).
On reconnait bien sûr tout au long du disque les arrangements et les instrumentations "à la Comelade", avec un surplus de guitare électrique qui est peut-être la patte de Gérard jacquet, bien qu'il n'y ait qu'un titre qui figure régulièrement au répertoire du Bel Canto Orquestra ("L'hereu riera", dont je préfère les versions lives publiées par ailleurs). Il y a aussi des titres comme "La matinada fresca" ou "La canço de les mentides" que j'ai l'impression d'avoir déjà entendus avec des paroles en français, ce qui ne me surprendrait pas du tout, vu qu'il s'agit de chanson populaires (en réécoutant, je me dis que c'est à une chanson de Brassens, un autre gars du sud de la France, que "La canço de les mentides" me fait penser...). Ces deux chansons au rythme enlevé font partie de mes préférées sur le disque, avec "El capella i la gallina" et "Qui és aquista morena ?" et "L'allioli".
Ce qui est pratique avec ce disque, pour les chroniqueurs pressés, c'est que le dernier titre, qui dure huit minutes, est en fait un résumé des treize titres précédents ! Mais attention, il ne s'agit pas d'un simple montage sonore, mais bel et bien d'un autre enregistrement de ces titres en medley, avec d'autres arrangements !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin