06 décembre 2014

PIXIES : Debaser


Acquis par correspondance probablement chez Action Records en Angleterre vers 1998
Réf : AD 710 -- Edité par 4AD en Angleterre en 1997
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Debaser (Demo) -/- #13 baby (Demo)

Depuis la séparation originale des Pixies, et alors que j'avais à peu près toute leur discographie officielle, j'ai assez bien résisté aux tentations commerciales brandies sous mes oreilles par le groupe et son label 4AD : je n'ai pas acheté la compilation Death to the Pixies de 1997, ni le Pixies at the BBC de 1998 (en tout cas pas avant de le trouver à 1 € dans un vide-grenier en 2012), encore moins les Complete 'B' sides de 2001, ni même le Pixies de 2002 (la moitié inédite de la "Purple tape", l'autre constituant Come on pilgrim, que j'ai écoutée et appréciée en l'empruntant à la médiathèque) et pas non plus le Wave of mutilation - Best of Pixies de 2004. Et vous vous en doutez, si j'ai un tant soit peu résisté aux enregistrements originaux, ce n'était pas pour acheter les différentes parutions en concert ou en studio du groupe reformé...
Mais là, vingt-cinq ans après, j'ai craqué et j'ai acheté Doolittle 25, la réédition en trois CD de Doolittle, que je n'avais jusque-là qu'en 33 tours. Mais bon, 14 € pour trois CD, avec l'un des derniers grands albums post-punk des années 1980, et un grand album de l'histoire du rock tout court, plus les faces B et les Peel sessions d'époque, plus tout l'album en versions démo, la plupart inédites, j'ai hésité mais je me suis laissé tenter. Et je ne regrette pas !
L'occasion pour fêter ça de ressortir ce 45 tours avec deux démos de titres de Doolittle, qui est bien la preuve que je n'ai pas été complètement insensible aux différentes parutions posthumes pendant toutes ces années.
En 1997, pour appuyer la sortie de Death to the Pixies, 4AD a sorti en single Debaser, le titre d'ouverture de l'album, en trois versions, CD studio, CD live et 45 tours démo. Action Records les proposait toutes pour pas cher du tout, alors j'ai commandé le lot. En les recevant, j'ai commencé par pester car j'avais tous les titres du CD live sur le Pixies live des Inrocks, mais il restait trois titres de session radio inédits sur l'autre CD, et surtout ce 45 tours démo.
Debaser, c'est l'un des nombreux grands titres des Pixies. Avec sa rage et sa relecture enfiévrée d'Un chien andalou, c'est du niveau des Buzzcocks avec Howard Devoto au chant et aux paroles, ou de David Thomas faisant de l'avant-garage avec Rocket From The Tombs ou Pere Ubu. La version studio est excellente, mais cette version démo n'a pas grand chose à lui envier, à part un son évidemment moins puissant. On a même droit à des chœurs plus nombreux et plus réussis. Pareil avec #13 baby, qui n'était pas une de mes chansons préférées sur l'album, mais que j'ai appris à mieux apprécier avec cette excellente version démo. 
Le 7 juin 1989, on a rempli une voiture avec quelques copains pour aller à Paris voir le concert au Bataclan des Pixies lors de la tournée qui a suivi la sortie de Doolittle. Ce que j'ai retenu du concert, c'est qu'une partie du groupe, Mrs John Murphy en tête, s'est frayé un chemin parmi nous alors qu'on était dans la file d'attente pour entrer. Pour le reste, le son et l'interprétation étaient sûrement irréprochables, mais le concert lui-même et la communication avec le public sans vie moi m'ont laissé froid. J'ai pourtant commis l'erreur d'aller voir Frank Black en concert quelques années plus tard : c'était encore pire. Heureusement il nous reste les disquesqui, même des années, continuent à faire des petits...

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin