27 mai 2009

MASSIVE ATTACK : Karmacoma EP



Acquis sûrement chez Rough Trade à Paris en avril 1995
Réf : WBRX7 -- Edité par Wild Bunch/Circa en Angleterre en 1995
Support : CD 12 cm
Titres : Karmacoma (Radio) -- Karmacoma (Portishead experience) -- Karmacoma (The Napoli trip) -- Karmacoma (Bumper ball dub)

J'ai plusieurs disques de Massive Attack, mais celui-ci est sûrement le seul que j'ai acheté au moment de sa sortie, neuf et au prix fort. Pourquoi ? Sûrement pas à cause du sac plastique métallisé dans lequel la pochette cartonnée du disque était emballée. Plutôt parce que je pensais que Karmacoma est l'une des plus belles réussites du groupe et parce que, sur ce single, outre Tricky qui est l'un des chanteurs de la version originale, on retrouve Portishead qui s'est chargé de l'un des remixes, ce qui fait que la fine fleur du Bristol de 1994 est ici rassemblée.
Pour ce single, la version originale de l'album a été raccourcie d'une grosse minute. Le beat est original, la basse lourde, les raps de Tricky et 3D lents et efficaces. C'est excellent.
En 1995, on ne parlait pas encore de mashup, mais ce terme pourrait très bien s'appliquer à la version Portishead experience de Karmacoma : plus qu'un remix, on a l'impression que les voix de Massive Attack ont été plaquées sur l'instrumental de Cargo culte, l'un des morceaux de bravoure de l'album Melody Nelson de Serge Gainsbourg. C'est bien vu (en écoutant les deux titres l'un après l'autre, on se rend compte qu'ils avaient effectivement dès le départ un rythme et un phrasé assez proches l'un de l'autre), c'est très bien réalisé et j'ai toujours bien aimé cette version. La seule chose qui me gêne un peu dans l'affaire, c'est qu'aucune mention de ce sample n'est fait, ni sur la pochette ni dans les crédits de la chanson.
Pour le Napoli trip, Massive Attack a fait appel au groupe Almamegretta. Ils sont italiens (de Naples, effectivement), mais de façon assez surprenante, sur une base musicale proche de la version originale, ils apportent avant tout, outre un chant en partie en italien (ou en Napoletano),des éléments orientaux qui, dans un contexte de hip-hop, ne peuvent que renvoyer au célèbre remix d'Eric B and Rakim par Coldcut, qui samplait allègrement Im Nin'alu d'Ofra Haza. C'est très réussi. Je suppose que les musiciens qui accompagnaient Massive Attack pour une version live de Karmacoma en 1995 dans l'émission de télé de Jools Holland Later étaient des membres d'Almamegretta : il y a bien des percussions orientales, mais malheureusement pas les vocaux ad-hoc qu'on entend ici.
Le Bumper ball dub, une version dub instrumentale réalisée par Mad Professor, fonctionne bien comme tel et est tout à fait à sa place en face B d'un single. Par contre, je ne suis pas sûr que ce remix, avec quelques autres tous dus à Mad Professor, justifiait d'éditer une version entièrement dub de Protection, le deuxième album de Massive Attack, sous le titre No protection.

Voir le clip de Karmacoma.
Ecouter les remixes de Karmacoma sur Deezer.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin