04 janvier 2009

PLASTIC BERTRAND : Sans amour


Acquis chez Emmaüs à Tours-sur-Marne le 27 décembre 2008
Réf : 101394 -- Edité par RKM/Vogue en France en 1980
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Sans amour -/- Plastic boy

Ce 45 tours-là, mes doigts l'avaient passé et j'étais déjà deux ou trois disques plus loin quand l'information est arrivée à mon cerveau : Je ne connais pas cette pochette de Plastic Bertrand. Du coup, mes doigts ont fait machine arrière, et effectivement je ne connaissais ni la pochette du disque ni aucun des deux titres qui y figurent.
En fait, ce n'est pas très étonnant car ce 45 tours, sorti entre les albums L'album, paru début 1980, et Plastiquez vos baffles, sorti en 1981, n'est pas extrait d'un album. Et il n'a pas dû non plus avoir un grand succès.
Contrairement à la grande majorité des disques sortis par Plastic à l'époque, on ne trouve pas sur la pochette la mention "Production Lou pour RKM". A la place, il y a "Producteur : Buy My Record pour RKM", mais quand on sait que Buy My Record est la maison de production de Lou Depryck on peut se dire qu'il ne devait pas être très loin lorsque ce disque a été produit.
Les deux faces du disque sont très contrastées.
Sans amour est une ritournelle synthétique écrite par Jay Alanski avec de la vraie batterie. Avec ces ingrédients, à cette époque, on pense instantanément à Elli et Jacno. Ça se confirme à l'écoute : c'est probablement le titre de Plastic Bertrand qui se rapproche le plus du son Jacno, mais après tout ce n'est qu'un juste retour des choses : Jay Alanski a signé toute les musiques des premiers titres de Lio, à l'exception bien sûr d'Amoureux solitaires, le tube écrit et produit par Elli et Jacno.
Plastic boy est une chanson dont les paroles sont de Plastic lui-même et la musique de J.P. Hawks (apparemment l'un des pseudos de Lou, je me disais bien qu'il n'était pas loin !). On retrouve dès l'intro une guitare punk qui rappelle évidemment Ça plane pour moi mais elle est accompagnée de cuivres mutins et des choeurs féminins font des "Wouwou" et des "Lalala" enjoués en réponse à Plastic. Les paroles reviennent sur le succès de Plastic ("Je vous rends fou et ça m'affole") en citant le "King du divan", mais aussi Dalida, Voulzy et Souchon.
Au bout du compte, même si on n'est pas tout à fait au niveau de Ça plane pour moi, Bambino/Le petit tortillard, Jacques Cousteau ou même Tout petit la planète, voilà un 45 tours méconnu à ajouter à la liste des disques intéressants de Plastic Bertrand !

Sans amour a été repris sur la plupart des compilations de Plastic Bertrand, dont celle en écoute sur Deezer. Par contre, il me semble que Plastic boy n'a été édité qu'en face B de ce 45 tours.

2 commentaires:

Charlie Dontsurf a dit…

Bon alors, dites-nous tout Oncle Pol : qui chante vraiment sur ce disque ?

Pol Dodu a dit…

Roger ou Lou ? On s'en fout, non ?
Alors, je dirais Plastic Bertrand, indéniablement !

LinkWithin

Linkwithin