19 novembre 2006

PLASTIC BERTRAND : J'te fais un plan


Acquis neuf en solde à Châlons-sur-Marne au début des années 1980
Réf : LDO.8508 -- Edité par RKM / Vogue en France en 1978
Support : 33 tours 30 cm
8 titres

Non, il n'est pas question d'ironie ou de moquerie ici. Certes, comme Andy Paley me l'a expliqué un jour, Plastic Bertrand a commencé sa carrière comme clown, et c'est un rôle de "performer" qu'il joue dans la société du spectacle. Mais ceux qui penseraient qu'il n'y a que des artistes créateurs purs et durs dans le show business (en anglais, c'est littéralement la société du spectacle) se trompent lourdement.
A mon petit niveau de discophile, je me contente de constater qu'il y a un petit nombre de chansons de Plastic Bertrand que j'apprécie vraiment, sans aucune arrière-pensée : "Ça plane pour moi", "Le petit tortillard", "Bambino", "Jacques Cousteau", "Tout petit la planète".
Et puis aussi, il y a des indices qui ne trompent pas, et qui montrent que derrière le clown il y a aussi un amateur de musique. Par exemple, on trouve sur ce disque une chanson signée Lou Deprijck intitulée "Affection". Malheureusement, c'est un slow de bal banal, avec juste une ligne de texte qui me fait sourire, "Mon grand chien que j'aime bien qui me lèche la main me dit dans son langage ouah ouah ouah ouah ouah ouah, ce qui se dit affection".
En lisant ce titre, "Affection", les fans de Jonathan Richman auront dressé l'oreille, même s'ils ne sont pas chiens. Se pourrait-il qu'il y ait le moindre rapport avec le classique "Affection" de Jonathan Richman ? Eh bien oui. Le titre de Plastic Bertand n'est pas une reprise, mais quand on ouvre la pochette double de cet album en vinyl rose, on peut lire : "Affection" est dédicacé à Jonathan Richman, qui est le chanteur le plus "indispensable" de notre époque. Cette époque étant 1978, la dédicace est d'autant plus significative que la version originale du "Affection" de Jonathan Richman n'a été éditée pour la première fois qu'en 1979, sur "Back in your life". On peut donc en déduire que Plastic Bertrand et son accolyte Lou ont probablement découvert et aimé cette chanson lors des tournées européennes de Jonathan Richman & The Modern Lovers à partir de 1977.
Par la suite, Plastic reprendra "Jacques Cousteau" un obscur single sous pseudonyme d'Andy Paley, musicien et producteur de Jonathan Richman, et fera venir ce même Andy Paley à Bruxelles en 1983 pour y produire des enregistrements.
Il y avait une autre raison pour que je m'intéresse à ce disque. Cette raison, c'est "Tout petit la planète", qu'on trouve ici dans sa version complète de 8'16. J'étais persuadé que cette chanson était écrite par Telex, mais en fait elle est signée Pierre Van Dormael et Bernard Loncheval. Elle est quand même effectivement produite et interprétée par Dan Lacksman, de Telex. Je me souviens très bien des prestations télé de Plastic Bertrand pour cette chanson, où il faisait l'extra-terrestre avec les index sur les tempes. Dans le genre, il s'en sortait aussi bien que Jacques Villeret dans "La soupe aux choux".


Plastic Bertrand, Tout petit la planète. Une prestation mémorable le 24 janvier 1979 dans l'émission de Danièle Gilbert Midi Première.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin