18 février 2007

THE HONEYMOON KILLERS = LES TUEURS DE LA LUNE DE MIEL : Histoire à suivre


Acquis je ne sais plus où dans les années 1980 mais peut-être bien chez New Rose à Paris vers 1982
Acquis plus que probablement au Virgin Megastore à Londres en 1984 avec l'album It's a crammed, crammed, crammed world ! (CRAM 033, 1984, with free bonus single)
Réf : CRAM 3457 -- Edité par Crammed en Belgique en 1981
Support : 45 tours 17 cm
Titres : THE HONEYMOON KILLERS : Histoire à suivre -/- LES TUEURS DE LA LUNE DE MIEL : Route Nationale 7

En France, c'est très clair et c'est très logique, la face "principale" de ce single c'était la reprise du "Route nationale 7" de Charles Trénet, et c'est d'ailleurs ce titre qui a été un mini-tube chez nous, avec un clip où on voyait les Tueurs partir en vacances entassés dans une voiture.
Mais pour cette édition originale, même si les Tueurs/Killers ont essayé de jouer aux malins en désignant une face 1 ("Histoire à suivre") et une face A ("Route nationale 7") et en élaborant une pochette réversible, cette pochette nous indique quand même bien que "Histoire à suivre" est la face "principale" : c'est évident quand on voit l'encoche côté jaune et les crédits de pochette aussi (qui se sont bizarrement retrouvés au recto quand la pochette a été inversée pour la France !).
Tout ça fait bien mon affaire, même si j'aime toujours autant la version de "Route nationale 7", après tant d'années et tant d'écoutes. Je m'attends toujours à en être lassé, mais non, à chaque fois je suis conquis : c'est une reprise à la fois fidèle et inventive, accrocheuse et ne cédant à aucune facilité musicale. Mais je préfère encore plus célébrer "Histoire à suivre", une des six excellentes chansons originales des Tueurs qui s'enchaînent en ouverture de leur album de 1981. Non seulement c'est excellent musicalement, mais les paroles qu'Yvon Vromman met dans la bouche de Véronique Vincent, une sorte de conte de fée déniaisé, sont des plus réussies et font chaque fois mon bonheur :
"Il me dit que je suis belle, que je suis celle qu'il a choisie, pourtant avec moi je ne sais pas je crois qu'il s'ennuie. Quand j'étais petite fille je voulais un fiancé. Maintenant je crois que je suis tombée sur un pédé : histoire à suivre."
Il est vraiment dommage que ce rassemblement des Tueurs de la Lune de Miel première version avec Aksak Maboul et Véronique Vincent n'ait pas tenu assez longtemps pour produire un deuxième album, mais après tout ce n'est probablement pas une surprise. J'imagine que ce "Marc Hollander présente Les Tueurs de la Lune de Miel & Véro" était aussi instable que le "Andy Warhol presents The Velvet Underground & Nico" en son temps...
J'ai longtemps espéré la réédition CD de l'album, qui a fini par arriver en 2003, avec malheureusement une seule rareté ("Petit matin", enregistrée pour une cassette du NME) et des inédits live instrumentaux qui pour le coup sonnent plus Aksak maboul qu'autre chose. Il y a de bons enregistrements live qui traînent, et sûrement des inédits studio, on peut donc espérer voir un jour sortir des inédits, ce qui constituerait un hommage mérité à Yvon Vromman, mort en 1989. En attendant, on peut voir ici une excellente version d' "Histoire à suivre" live en Hollande en 1983, enchaînée avec sa version sous-titrée en anglais "Wait and see" (paroles adaptées d'Alig Fodder). Si on s'attarde sur la coiffure et la tenue de Mademoiselle Vincent, cela constitue un témoignage assez effarant sur la mode dans les eighties !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent album! Un ovni belge, une fois. Crammed a une belle collection de pépites (par exemple "Commercial Suicide" de Colin Newman, pour n'en citer qu'un..)

Pol Dodu a dit…

Je viens d'avoir un flash en sortant de son étagère ma compilation "It's a crammed, crammed, crammed world !". En effet, mon exemplaire, acheté à Londres, ça j'en suis certain, comporte au recto un gros autocollant rond "With FREE bonus single", et ce single, j'en suis à peu près certain aussi, c'était ce 45 tours des Tueurs de la Lune de Miel. Enfin, presque certain : j'aurais quand même bien aimé trouver en ligne une mention de ce "bonus single" pour confirmer ce nouveau souvenir !!

LinkWithin

Linkwithin