13 juin 2006

EDITH NYLON : Femmes sous cellophane


Acquis à Châlons-sur-Marne vers 1980
Réf : CBS 7958 -- Edité par CBS en France en 1979
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Femmes sous cellophane -/- Waldorf

Le premier album d'Edith Nylon a donné d'eux une image très forte, avec des chansons comme "Edith Nylon", "Chromosome x,o" ou "Etre automatique" : un groupe synthétique, futuriste, növö comme disait Adrien. C'était vrai pour les paroles, mais côté musique, avec deux guitares, basse et batterie (et un synthé, aussi), Edith Nylon était bien un groupe de rock, new wave certes, mais rock quand même. Mais cet impact fort du premier album les a fortement désservis : personne n'a rien compris quand est arrivé "Johnny Johnny" en 1980, leur deuxième album, avec leur photo en gros plan, tous habillés en cowboys rockabillys, pour un disque placé sous la figure tutélaire des Clash.
Entre les deux albums, deux singles sont sortis, ce 45 tours en 1979 et le maxi "Quatre essais philosophiques" en 1980.
"Femmes sous cellophane" est à mon avis l'un des tous meilleurs singles de new wave français. Le son est bien plus puissant que chez Taxi Girl, par exemple. Le titre "Edith Nylon" faisait penser au Magazine de "Real life", mais là l'influence est bien plus sensible, surtout pendant l'intro (sans qu'il soit du tout question de plagiat), et si je faisais encore de la radio je ne manquerais pas d'enchaîner "Femmes sous cellophane" avec le "Rhythm of cruelty" de Magazine. Le refrain reste bien en tête et, sans être un tube, ce titre est pas mal passé en radio, même s'il s'est peut-être surtout vendu comme bonus, sous cellophane bien sûr, à l'album "Edith Nylon" repromotionné pour l'occasion.
La face B, "Waldorf", est très bonne aussi, avec un petit côté Wire cette fois. C'est l'occasion d'ailleurs de donner un coup de chapeau au réalisateur du disque, Patrice Fabien, également responsable de la production du "Moderne musique" de WC3/A trois dans les WC.
Personnellement, j'ai un petit regret que les sessions de "Femmes sous cellophane" et "Quatre essais philosophiques" n'aient pas été utilisées à l'époque comme base à un deuxième album. Mais on retrouve presque tous ces titres, sauf un, sur la réédition CD de l'album "Edith Nylon", sortie en 2001, mais déjà plus disponible.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh !

Si vous désirez des infos nous concernant, venez visiter notre nouvelle page internet:

www.myspace.com/edithnylonfrance

Edith Nylon

Pol Dodu a dit…

C'est noté.
Et au passage j'ai appris en lisant votre bio que votre troisème album, le double "Echo, bravo", que j'ai acheté à Londres, n'est officiellement jamais sorti !

LinkWithin

Linkwithin