29 juin 2014

TIM SIMENON : Love so true


Acquis probablement dans un Record and Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres dans les années 1990
Réf : DOOD 4CD -- Edité par Rhythm King en Angleterre en 1991
Support : CD 12 cm
Titres : Love so true (7" version) -- You see me in 3D -- Understand this -- Love so true (12" version)

Lorsqu'il a intitulé son projet musical Bomb The Bass et participé à l'explosion initiale de l'Acid House en 1987 avec son tube Beat dis, Tim Simenon n'avait sûrement pas d'intentions guerrières en tête. Je m'étais imaginé qu'avec ce nom il voulait simplement bombarder les foules de danseurs avec une basse énorme. En fait, ce serait plus lié à l'idée de colorer la rythmique avec un collage de sons, comme un graffiteur le fait sur son oeuvre avec ses bombes de peintures.
Evidemment, il ne pouvait pas deviner que l'Irak allait envahir le Koweit en 1990 et qu'il y aurait en 1991 une Guerre du Golfe contre l'Irak de Saddam Hussein, président du Parti Baas irakien. Bomb The Bass pouvait alors prendre un tout autre sens et la BBC, à qui il fallait beaucoup moins que ça en cette période pour refuser de programmer un titre, comme en témoigne la liste des plus de soixante titres interdits d'antenne début 1991, a fait savoir que Bomb The Bass serait interdit d'antenne. Comme d'autres, l'artiste et son label se sont retrouvés devant un choix cornélien, sortir leurs productions comme si de rien n'était, en les condamnant commercialement car elles seraient privées de toute exposition sur certains des médias les plus suivis du pays, ou faire des concessions. C'est ainsi que, comme pour Massive Attack, qui a raccourci son nom en Massive pour la sortie du single Unfinished sympathy et de l'album Blue lines, le label Rhythm King a rappelé les premiers exemplaires de Love so true sortis sous le nom Bomb The Bass et, par un coup de baguette magique, le disque est aussitôt ressorti, présenté comme le premier de la carrière solo de Tim Simenon ! La plaisanterie n'a pas duré très longtemps, puisque quelques mois plus tard, l'album Unknown territory, qui contient ce single, est bel et bien sorti sous le nom Bomb The Bass.
Si  ces mésaventures n'ont pas empêché Unfinished sympathy d'être un succès, elles n'ont pas sauvé Love so true. Il faut dire que, malgré le changement de nom, la BBC n'a pas diffusé le titre (Ils ont dû penser, à raison, qu'à chaque fois on présenterait Tim Simenon comme membre ou ex-membre de Bomb The Bass). Et puis, surtout, même si les deux titres ont beaucoup en commun (un gimmick aux percussions qui introduit le titre, un tempo moyen, une chanteuse de style soul, ici Loretta Haywood), on penche ici plus du mauvais côté de la variété, malgré la présence de beau monde : Doug Wimbish (Sugarhill et On-U Sound Records) à la production et même Ian Anderson pour un solo de flûte !
Les deux autres titres me plaisent beaucoup plus et on est beaucoup plus proche des débuts électro-house du groupe. You see me in 3D renoue avec le style électro bourré d'échantillons sonores tandis que Understand this est un titre hip hop rappé par A La Mode. 

Les trois titres de ce maxi sont présent sur l'album Unknown territory : Love so true dans sa 12" version, Understand this dans la version présente ici et You see me in 3D dans une version remixée.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin