23 août 2012

SUPERSTAR DISCO CLUB : Katia movement #1


Acquis par correspondance chez Ché en Angleterre en 1996
Réf : Che 66 -- Edité par Ché en Angleterre en 1996
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Katia movement #1 -- Postcards from the edge -- Pop song -/- Nehelejenhatu -- 21 years 4 this

J'ai commandé ce disque dans la période où je suivais de près les activités de Ché, notamment les parutions d'Urusei Yatsura.
Comment Superstar Disco Club, un tout jeune groupe provençal, s'est-il retrouvé sur un label indépendant anglais dans le vent, à une époque où peu de groupes français avaient une carrière internationale ? Eh bien, en lui envoyant sa démo, tout simplement, que le label a appréciée au point de la sortir telle quelle, sur ce 45 tours 5 titres.
Ce n'était pas la première aventure extraordinaire du groupe, qui s'est retrouvé à jouer dans la rue à Aix en Provence pour la fête de la musique 1995 en compagnie de Pavement, qui passait pasr là presque par hasard. Par la suite, Superstar Disco Club a d'ailleurs souvent été comparé à Pavement, notamment par le NME dans sa chronique de leur unique album, Welcome to the Superstar Disco Club.
La face A est d'ailleurs très noisy rock lo-fi. Elle s'ouvre avec la morceau-titre, Katia movement #1, pas mal du tout dans le genre, avec sa deuxième voix féminine. Ensuite vient Postcards from the edge, très bien aussi, qui était le titre préféré de John Peel, celui qu'il a le plus passé dans son émission. Pour ma part, c'est le dernier, Pop song, que je préfère. Du chant en intro, un riff, deux couplets, une partie instrumentale de guitares saturées, du larsen et c'est bouclé en 1'30, pour l'un de leurs titres qui se rapproche le plus dans l'esprit de leurs compagnons de label (et de tournée) Urusei Yatsura.
On change un peu de rythme en face B avec Nehelejenhatu, plus lent, un peu plus long et moins bruyant, chanté par la bassiste Amélie. Le son plus clair met plus l'accent sur la prononciation anglaise à la française, présente sur tout le disque. Une particularité qui n'a pas empêché les anglais de les apprécier !
Cet excellent petit disque se termine avec 21 years 4 this, un court instrumental.
Superstar Disco Club s'est séparé fin 2001, mais ça n'empêche pas le groupe d'^tre présent sur Myspace, Facebook et Soundcloud.

Pop song :
Postcards from the edge :

1 commentaire:

JPM a dit…

J'aime bien aussi. Un des pas si nombreux groupes français que j'ai passé dans Rockomondo.

LinkWithin

Linkwithin