04 août 2012

FEUFOLLET : En couleurs


Acquis par correspondance chez Feufollet aux Etats-Unis en juin 2012
Réf : [sans] -- Edité par Feufollet aux Etats-Unis en 2010
Support : CD 12 cm
16 titres

C'est grâce à un numéro de 2009 de The Oxford American que j'ai découvert ce groupe de la Louisiane, Feufollet. Femme l'a dit, la chanson sur le CD fourni avec la revue, m'a d'abord accroché l'oreille, mais l'article correspondant m'a encore plus intrigué, avec la précision que ces tout jeunes musiciens avaient choisi d'apprendre le français pour aider à préserver le patrimoine de la musique cajun et surtout composer leurs propres chansons originales.
J'ai voulu en savoir plus et j'ai visité leur site et commandé cet album, En couleurs, leur troisième et dernier en date. Je n'ai pas été déçu ! C'est un disque frais, joyeux et dansant, réussi de bout en bout, de la pochette aux interludes colorés (Vert, Violet, Bleu et Rouge) qui ponctuent l'album.
La musique traditionnelle cajun est bien présente, avec des titres rapides à l'accordéon ou au violon façon zydeco et des valses, mais les titres originaux (l'excellent Des promesses, La berceuse du vieux voyageur) soutiennent largement la comparaison avec les reprises d'Ed Deshotels (Si t'as fini avec moi), Adam Hebert (Mon tour va venir) ou Dennis McGee (La valse de Gene Billaudeaux, Valse du vacher).
D'autres chansons originales sont certes arrangées façon cajun, mais ne peuvent pas être circonscrites à ce style particulier de musique. En ouverture, Au fond du lac ne déparerait pas sur un disque d'Eleni Mandell. Les jours sont longs et Toujours en mouvement sont des titres plutôt country-rock et cette dernière me fait particulièrement penser à Jonathan goes country et aux chansons plus récentes de Jonathan Richman sur sa femme comme Sa voix m'attise ("Elle parle avec ses mains quand elle fait une explication"). Les titres traditionnels sont aussi arrangés de façon inventive, comme la chanson d'amour tragique Ouvre la porte, toute guillerette avec son piano jouet.
Comme les titres, les paroles des chansons sont toutes en français. De Louisiane, ce qui leur donne un goût exotique mais pourrait inspirer nombre d'auteurs-compositeurs de France...
Feufollet a joué au moins une fois en France, lors des Nuits cajun et zydeco de Saulieu le 6 août 2010 (l'édition 2012 a justement lieu ce week-end). On peut voir des extraits de concert ici et , mais j'espère qu'ils auront l'occasion de revenir par chez nous pour pouvoir aller les écouter et les applaudir en personne.

En couleurs est en vente sur le site de Feufollet.

2 commentaires:

Charlie Dontsurf a dit…

Allez, je vais être moqueur. Edité en 2010, acquis en 1981, seul Pol Dodu peut faire ça. Chapeau !

Pol Dodu a dit…

Gloup, merci de me signaler cette erreur Charlie, due, outre à ma distraction, au fait que je n'avais pas l'info sous la main quand j'ai commencé à rédiger (et 1981 est l'année qui figure sur mon modèle de billet). C'est corrigé...

LinkWithin

Linkwithin