26 décembre 2011

TELEVISION PERSONALITIES : You, me and Lou Reed E.P.


Acquis chez Rough Trade à Paris en 1993
Réf : FP 003 -- Edité par Fantastic Plastic en Irlande en 1993
Support : 45 tours 30 cm
Titres : You, me and Lou Reed -- My imaginery friend -/- I remember Bridget Riley -- I wish you could love me for what I am

Dan Treacy est sorti récemment du coma dans lequel il était tombé cet automne pendant une opération du cerveau. Il a quitté le service de réanimation mais, si l'évolution est positive, la description que donne Magic de son état de santé est tout sauf réjouissante. C'est le moment ou jamais pour aller fouiller dans nos étagères au rayon TV Personalities et penser à Dan en espérant que son état continue de s'ameliorer et qu'il puisse se rétablir du mieux possible.
Et dans mes étagères, rayon vinyls grand format, j'ai choisi ce maxi sur lequel j'étais tombé par hasard chez Rough Trade un jour de voyage à Paris. Je l'avais pris sans hésiter, car je n'avais aucun des quatre titres et aussi parce que les disques des TVP's, quels qu'ils soient, 45 tours, albums, CD, tirages limités ou non, originaux et rééditions, il faut les saisir dès que possible car ils sont rarement distribués longtemps et toujours très recherchés ensuite.
Celui-ci est sorti en 1993, en édition limitée à 1000 exemplaires apparemment, mais l'enregistrement date d'une nuit d'hiver de 1987, à une période où le groupe est resté muet discographiquement pendant plus de deux ans, entre The prettiest girl in the world et Salvador dali's garden party. Seuls Dan et Jowe Head sont crédités pour ce disque. Pas de Jeffrey Bloom, donc, le batteur attitré du groupe à l'époque, mais il y a de la batterie quand même sur certains titres...
Sans que je trouve ce disque particulièrement mauvais, il est même plutôt d'un excellent niveau, il fait partie de ces disques des TVP's du début des années 1990 que j'ai finalement peu écoutés au fil des années.
Son principal intérêt pour moi au moment de l'achat, c'était de proposer enfin une version studio officielle d'I remember Bridget Riley, un vieux titre du groupe  qui date peut-être bien des sessions du premier album And don't the kids just love it. En tout cas, les Television Personalities l'ont joué lors de leur tout premier concert à l'Hammersmith Clarendon le 22 mai 1980 (voir l'album Paisley shirts and mini skirts). Pour ma part, j'ai découvert ce titre, tout à fait dans la lignée des Jackanory stories et autre Geogffrey Ingram, dans une version live également, sur une des cassettes éditées par Direct Tapes, et Colin Swan l'avait reprise sur The special magic of Dan Treacy.
Mon autre morceau préféré du disque est You, me and Lou Reed, un titre rock qui aurait mérité de figurer sur Privilege. On sent le vécu dans ce portrait, j'imagine, d'un fan branché avide d'un chanteur culte ("I dig your scene baby, you know what I mean, you, me and Lou Reed"), espèce à laquelle Dan a souvent dû être confronté, après avoir lui-même entretenu le culte de nombreuses autres vedettes. Son humour mordant est bien présent, notamment dans la répartie cinglante après un vers que ne saisis pas complètement à propos de "Your mother gave birth" et "Jimi Hendrix live on stage" : "Yeah, and my dad's named Marvin Gaye".
Les deux autres titres sont plus dans la veine plus noire de Dan Treacy. My imaginery friend (faute d'orthographe volontaire, reprise dans les crédits), avec guitare et basse et deuxième voix, est une grande réussite. I wish you could love me for what I am, sans être ratée, est à classer dans la moyenne de l'assez longue liste des chansons d'amour plus ou moins dépressionnaires des TVP's.

Ce maxi a été réédité en petit 45 tours 4 titres en 1997 par le label allemand Little Teddy. Du coup, il a été inclus intégralement sur l'album Fashion conscious, qui compile les publications des TVP's chez Little Teddy. et qui est toujours disponible.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin