05 décembre 2010

BLONDIE : Denis


Acquis à Châlons-sur-Marne en 1978
Réf : 6172 673 -- Edité par Chrysalis en France en 1978
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Denis -/- Contact in Red Square

Ah, Blondie. Je ne pense pas avoir eu beaucoup l'occasion de voir le groupe à la télé au moment où Denis est sorti, mais les photos de Debbie Harry avaient dû suffire à me séduire suffisamment pour que j'achète le disque. Les photos, et la chanson avant tout, quand même. Quand je pense que le label les a obligés à réenregistrer ce titre parce que les paroles françaises n'étaient pas grammaticalement parfaites (finalement, c'est bien la première version qui est sortie) alors que, comme souvent avec les non-francophones, ces approximations poétiques font beaucoup pour l'attrait de la chanson. Encore aujourd'hui, après "Avec tes yeux si bleux", j'entends et je chante "On jette la chaîne à deux". Je sais bien que ça ne veut rien dire, mais c'est ce que mes oreilles se sont habituées à entendre, même s'il appert que Debbie chante "Moi j'ai flashé nous deux".
Ce dont je n'étais pas vraiment conscient à l'époque, même si ça devait être mentionné dans la presse, c'est que Denis était né, comme moi, quinze ans plus tôt. Sauf qu'en 1963 Denis s'appelait Denise (rien à voir avec la Denise de 1978 d'Higelin), une chanson qui fut le principal fait de gloire de Randy & the Rainbows. Mine de rien, malgré les paroles françaises rajoutées, la reprise de Blondie reste fidèle à la version originale, sauf qu'elle a tout perdu de la magie doo wop de Denise. Par contre, je me rends compte aujourd'hui qu'avec son ADN sixties et un son pop-rock ponctué de synthé sur le refrain, ce Denis de Blondie fait partie des titres qui ont pu informer la version d'Amoureux solitaires de Lio produite par Jacno.
Denis est le premier et dernier 45 tours de Blondie que j'ai acheté au prix fort au moment de sa sortie. J'ai complété ma collection depuis mais, même si je pense aujourd'hui que ce sont de bonnes chansons, Heart of glass était trop disco pour moi à l'époque, et Call me encore plus. J'aurais quand même dû craquer pour Sunday girl, d'autant qu'il y avait une version en français sur la face B de la première édition du 45 tours, mais l'argent de poche était rare les
tentations discographiques innombrables. C'est quand même pas de bol si le 45 tours français de Sunday girl que j'ai fini par acheter est une deuxième édition avec la face B anglaise, I know but I don't know.

Pour écouter l'Oncle Pol raconter ses histoires de new wave, le rendez-vous est samedi 11 décembre 2010 à 16 h 30 à la médiathèque Coeur de Ville de Vincennes pour une conférence musicale intitulée This is pop ? Les années new wave (1978-1982).


Blondie, Denis, 1978.
L'album Plastic letters, qui contient les deux faces de ce 45 tours, est en écoute sur le site officiel de Blondie

3 commentaires:

Jacques_ a dit…

la version française des 60's vaut son pesant de cacahuètes : "Sylvie" par Franck Alamo

Pol Dodu a dit…

Jacques,
Merci pour l'info, je n'avais jamais entendu parler de cette version plus ancienne et entièrement en français de "Denise" ("Sylvie" est en écoute chez MusicMe).
C'est effectivement du lourd. "Mon amour, de toi je suis fou", il fallait bien s'y mettre à deux (Salvet et Carrere) pour pondre ça. Le français imparfait de Blondie est cent fois plus intéressant.

Charlie Dontsurf a dit…

C'est dingue ... j'envoie tout de suite le lien à ma femme ... Sylvie

LinkWithin

Linkwithin