26 décembre 2010

PATRIK FITZGERALD GROUP : Tonight EP


Acquis au Record and Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres fin 1983 ou début 1984
Réf : FS EP 001 -- Edité par Final Solution en Angleterre en 1980
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Mrs & Mrs -- Animal mentality -- Tonight -/- A superbeing -- Waiting for the final cue

Ceci est le premier disque de Patrik Fitzgerald après son contrat chez Polydor, chez qui il avait sorti son premier album Grubby stories et deux excellents 45 tours. Pour l'occasion, il a monté un "groupe", un trio où il est accompagné de Colin Peacok au synthé et à la guitare et de Lester Broad, très discret au saxophone.
Ce maxi est le seul disque sorti par ce groupe. Leur destin n'a peut-être pas été facilité par le fait que le label Final Solution qui l'a édité n'a pas fait long feu : il semble avoir sorti quatre disque en tout et pour tout, dont deux albums des Gadgets. C'est bien dommage car c'est l'un de mes disques préférés de Patrik Fitzgerald.
C'est un disque sombre comme sa pochette, existentiel et dépressif, bien dans l'air du temps de 1980. En ouverture, Mrs & Mrs fait la transition avec les disques précédents car la guitare acoustique est presque toute seule, à part un son de xylophone, pour ce titre court et rapide. Il est apparemment question d'une aventure homosexuelle, mais entre deux hommes, contrairement à ce que le titre pourrait faire penser.
L'atmosphère change et se glace dès les premières notes de guitare électrique d'Animal mentality. Il y aussi un piano, mais l'ensemble est très dépouillé, comme sur tout le disque. Et l'ennui arrive dès les premières paroles, "It's only being given time to think that creates boredom, I could be better off some other way". La solution ? Avoir une mentalité d'animale pour ne pas trop penser et ne plus s'ennuyer...
Tonight est le sommet du disque. Là encore, rien de très gai, mais entre les disques de Joy Division et ceux de The Cure, on adorait ça à l'époque, et surtout ça permet souvent de faire de grandes chansons :
"Dying slowly, feeling ill
I can't explain the way I feel
People die, and so will I
It could be slow, it could be quick quick slow
(...)

But people die, I will soon
And then I won't write any more tunes
And I won't stand here and talk to you
And wonder what the fuck to do
Tonight
".
Le tempo plus lent que sur la majorité des chansons de Patrik Fitzgerald sert la chanson, tout comme l'accompagnement, toujours minimal.
La face B continue sur cette lancée, peut-être juste un petit ton en dessous, mais A superbeing avec sa boite à rythmes et sa guitare électrique et Waiting for the final cue avec finalement du saxophone sont d'excellentes chansons qui restent dans le ton et complètent parfaitement ce demi-album.
C'est d'ailleurs l'un de mes regrets que ce Patrik Fitzgerald Group n'ait pas sorti d'album à l'époque (en 1995, Patrik a repris l'intitulé Patrik Fitzgerald Group pour l'album Pillow tension, mais ce n'était pas la même formation). Un nombre suffisant d'enregistrements a pourtant sûrement été réalisé puisque, à ces cinq titres, on peut ajouter Breathing's painful et le sublime One by one, sortis par Armageddon en 1981 et 1982 sur des compilations du Moonlight Club, Straight boy, la face B du single Personal loss en 1982, mais aussi une première version de One little soldier, éditée en 2006 sur la compilation Floating population mais  enregistrée en 1980, soit deux ans avant de se retrouver, dans une autre version, en ouverture de l'album Gifts and telegrams.
Dans les notes de pochette de Floating population, Patrik explique qu'il a pris comme point de départ les versions du groupe pour enregistrer Punch et My death sur Gifts and telegrams, entièrement en solo comme tout l'album. Etant donné que Grey echoes sur cet album est co-signé par Colin Peacock, on peut penser que le groupe l'a également enregistré. Ce qui fait si je compte bien un total potentiel de douze titres pour un album du Patrik Fitzgerald Group qui, s'il avait existé, aurait sûrement rivalisé avec Drifting towards violence pour le titre de mon album préféré de Patrik Fitzgerald...

Le Tonight EP est disponible sur la plupart des plate-formes de téléchargement payant.
Floating population est toujours disponible.
Une version acoustique de 2006 de Tonight est en écoute sur la page Reverbnation de Patrik Fitzgerald.


Patrik Fitzgerald et Colin Peacock, Tonight, à l'Alaska Studio en 1980.
C'est dans ce même studio que Biff, Bang, Pow ! et la plupart des premiers groupes Creation ont enregistré, mais là l'isolation des murs n'a même pas l'air d'être terminée !
Cet extrait du film Rough cut and ready dubbed comprend également des interviews de John Peel, Charles Shaar Murray et Tony Wilson.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin