17 mai 2010

DEFINITION OF SOUND : Wear your love like heaven


Acquis chez Gibert à Paris dans les années 1990
Réf : YRCD 61 -- Edité par Circa en Angleterre en 1991
Support : CD 12 cm
Titres : Wear your love like heaven -- Wear your love like heaven (Extended live version) -- I don't know nothin' 'bout daisies -- Wear your love like heaven (Kingdom Come mix)

Les titres hip-pop du début des années 1990 ne vieillissent pas tous très bien. Par exemple, pour Definition of Sound, j'ai un peu de mal maintenant avec Now is tomorrow, à cause de la voix féminine avec coffre, du style de celles qui polluent la pseudo-soul de ces dernières années. J'aime toujours autant la face B, Moira Jane's café, qui une fois rééditée en face A en 1992 a été le plus grand succès du groupe aux Etats-Unis, mais le problème avec ce titre c'est que son unique atout musical c'est un sample proéminent du Gloria de Them, à tel point qu'il est plus intéressant de se reporter au titre original.
Alors du coup j'ai choisi Wear your love like heaven, avec le même style d'ambiance et un groove sixties comme pour Moira Jane's café, sauf que là je ne connaissais pas le titre samplé et que la chanson est plus dynamique, avec des raps réussis.
1990-1991, il me semble que c'est la fin du premier âge d'or du rap et du hip-hop, celui où l'on pouvait encore sortir un disque sur un label assez gros sans en passer par une batterie d'avocats spécialisés dans la négociation de droits et sans même mentionner les titres originaux samplés, comme c'est le cas pour Love and life : a journey with the chameleons, le premier album de Definition of Sound qui contient les trois titres que je viens de mentionner.
C'est ainsi que je ne savais pas jusqu'à aujourd'hui que la structure de Wear your love like heaven est entièrement basée sur Let it all hang out, un titre longtemps obscur de The Hombres sorti en 1967, bien hypnotique et pas loin du tout dans l'esprit et le son de Gloria. Je savais par contre que le titre (pas les paroles, qui n'ont rien à voir) était repiqué d'une autre chanson de1967, le Wear your love like heaven de Donovan. Si le groupe a bien apporté du rythme et de la pêche à la chanson originale des Hombres, il est étonnant de constater qu'ils ont poussé le bouchon jusqu'à reprendre l'intro parlée du 45 tours original. Mais après tout, ils ne sont pas les premiers et la musique, comme la culture en général, est un éternel recommencement : The Hombres avaient eux-mêmes piqué ces quelques phrases à une parodie de sermon de Red Ingle and his Natural Seven, qui introduisait en 1947 leur reprise de Cigareetes, whuskey and wild, wild women, un titre des Sons of the Pioneers popularisé en France par Eddie Constantine sous le titre Cigarettes, whisky et peties pépées. Mine de rien, on passe donc en quelques secondes et sans le savoir de 1991 à 1947 en écoutant ce disque !
La version originale de Wear your love like heaven, celle du premier titre de ce CD, reste donc pour moi l'une des réussites du genre, à compiler le jour venu avec les meilleurs titres de De La Soul, des Dream Warriors, de Gang Starr, des Stereo MC's ou de PM Dawn. La version allongée Live n'est pas un enregistrement en concert, cela désigne simplement le fait que certains samples et la boite à rythmes sont remplacés sur cet enregistrement par des musiciens. Il y a un espèce de break instrumental dans les premières secondes qui fait carrément peur, mais après le groove se construit et la version est très agréable. Par contre, en vrai live pour l'émission The Word, je trouve ça à peu près insupportable. De même, en ne gardant que les vocaux et en remplaçant les samples par une rythmique house inconsistante, le Kingdom Come mix est typiquement le genre de remix qui réussit à bousiller complètement un morceau excellent.
Je ne suis pas certain de saisir tout le propos de la face B inédite par ailleurs I dont know nothin' 'bout daisies, mais il parait évident qu'il est en réaction au concept de D.A.I.S.Y. age développé par De La Soul.

6 commentaires:

Le Singe Nu a dit…

j'ai commandé ton livre, j'ai hâte de le recevoir !

A La Piscine a dit…

Bonjour,
Super bravo pour votre blog !
Vous connaissez le mien ?
www.alapiscine.blogspot.com

Anonyme a dit…

Super, le morceau des Hombres. Je l'ai sur une compile vinyle, sans doute une Peebles, mais je ne retrouve pas la référence sur le Net (ils ne répertorient que les CD, notamment on retrouve le morceaux sur le coffret Nuggets vol. 1).
Je me souviens que De La Soul aussi on utilisé des riffs de guitare 60's dans le même style, mais je ne sais plus lesquels...
(tous mes disques sont au garde-meubles!)

D O S, c'est pas eux qui chantaient "Past the vibe" ? J'aimais bien ce morceau.

"A la piscine", je le connais, moi ! ça m'étonne pas qu'il aime Blogonzeureux ! ; )

Anonyme a dit…

PS : j'ai oublié de signer le commentaire N° 3 :

le vieux thorax ;)

(en + de ça j'ai un compte google mais je m'en rappelle plus !)

Le Singe Nu a dit…

moi aussi j'aime bien la piscine et le vieux thorax !

Pol Dodu a dit…

Bonjour les amis,
Me voici de retour en ligne après quelques jours d'absence.
A vous lire, je me dis que j'aime bien les singes nus, les vieux thorax, les kill me sarah, et même A la piscine même si je ne suis pas trop natation...
Vous avez raison d'acheter mon livre : si vous n'êtes pas arrivés ici par hasard vous ne devriez pas être déçu. Sinon, vous serez peut-être agréablement surpris.
Definition of Sound a bien sorti "Pass the vibes", mais ça devait être au moment du deuxième album et j'avais déjà lâché l'affaire.
Pour les commentaires, vous êtes nombreux à penser qu'un compte Google ou OpenID est nécessaire. Absolument pas. Il y a l'option Anonyme et aussi Nom/URL, qui permet de commenter en indiquant un nom et éventuellement l'adresse de son site sans avoir à se connecter.

LinkWithin

Linkwithin