28 octobre 2006

NICK LOWE : Cracking up


Acquis dans l'un des Record & Tape Exchange de Londres vers le milieu des années 1980
Réf : ADA 34 -- Edité par Radar en Angleterre en 1979
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Cracking up -/- Basing Street

Généralement, je sais assez précisément quels disques j'ai, et ce qu'il y a dessus. Mais là, je me suis fait avoir, et en beauté !
Tout a commencé la semaine dernière par une visite sur l'excellent blog Post Punk Junk. Je suis tombé sur un billet à propos d'une compilation de Nick Lowe dont je n'avais jamais entendu parler, "The wilderness years", qui reprend des titres enregistrés entre la séparation de Brinsley Schwartz en 1975 et les premiers disques Stiff en 1977.
Comme je suis raisonnable, et que mon temps n'est pas extensible, je choisis de télécharger une seule des six ou sept chansons proposées en téléchargement, pour voir comme au poker, ou plutôt pour écouter.
Pour choisir, je regarde les titres des chansons, et mon choix se porte sur "Basing Street", parce que c'est au Basing Street Studio que Nick Lowe a produit les meilleurs enregistrements d'Elvis Costello à la fin des années 1970.
J'écoute la chanson, et là c'est la claque ! Une chanson très lente, plus chuchotée que chantée, qui semble raconter un fait divers sur Basing Street, avec comme accompagnement uniquement quelques notes de guitare acoustique et une pedal steel qui, si elle était encore un peu plus discrète, ne serait carrément pas sur la bande. Une chanson qui, si c'était une démo, se suffirait à elle-même et il ne faudrait surtout pas la produire plus en studio. Une chanson qui aurait pu être chantée par Costello, sauf que même à ses débuts il aurait sûrement été tenté d'en faire trop...
Le lendemain, j'ai cherché à en savoir plus sur "The wilderness years", et j'ai découvert que :
a)"Basing Street" n'est pas du tout sur "The wilderness years", contrairement à ce que le billet de Post Punk Junk pouvait laisser croire ;
b) en fait, il s'agit de la face B de "Cracking up", un 45 tours de Nick Lowe que j'ai chez moi depuis quinze ou vingt ans, même si je n'ai pas dû l'écouter plus de deux fois.
Je l'ai donc ressorti, et à l'écoute de la face A, je comprends mieux pourquoi j'ai vite passé ce disque par pertes et profits. C'est un pop-rock quelconque, entre pub rock et Rockpile. Et surtout, titrer une chanson "Cracking up" alors qu'il y a déjà un chef d'oeuvre du rock signé Bo Diddley qui porte ce titre, c'est tout sauf une bonne idée.

PS : The Minus Five a repris "Basing Street" sur son premier album en 1995.

7 commentaires:

Midnight Rambler a dit…

Effectivement notre ami a commis une petite erreur :
"Basing street" se trouve (en plus bien sûr d'être la face b inédite de "Crackin' up" extrait du lp "Labour of lust")sur les compilations "16 All-time Lowes" version cd , "Nick knacks" ainsi que sur le premier des quatre cds du magnifique coffret "Doings" .
Pour tout amateur de Nick Lowe "The wilderness years " est un must! On y trouve des chansons rares ou inédites comme "I love my label" disponible aussi sur la première compilation du label Stiff et utilisé par Jake Riviera comme jingle publicitaire , l'amusante déclaration d'amour aux Bay City Rollers "B.C.R.we love you" , l'ironique "Let's go to the disco",l'étonnante reprise du "Keep it out of sight" de Wilko "Dr Feelgood" Johnson , ainsi que "Rollers show" avec en backin' groupe Clover , le groupe que Costello utilisa pour "My aim is true " disque produit par ...
J'aime bien "Crackin' up" et le fait que Bo D. est déjà écrit un morceau du même nom ne me gêne en rien car le rock est fait de nombreux emprunts et de petits hold-ups !
Félicitations et bonne continuation !

Pol Dodu a dit…

Midnight Rambler,
Merci pour toutes ces précisions.
Sur le principe, ça ne me gêne pas du tout que "Cracking up" ait le même titre que la chanson de Bo Diddley et rien à voir avec elle musicalement. C'est juste que je trouve que la chanson de Nick Lowe pâtit énormément de la comparaison que ce titre commun induit, tellement je préfère le "Cracking up" de Bo Diddley !

Charlie Dontsurf a dit…

J'adore la pop/pub-rock de Rockpile. Ah, ce bel album studio avec le single bonus inséré (vraiment inséré !!) dedans, que du bonheur ! Tenez, je vais le ressortir et le réécouter.

Charlie Dontsurf a dit…

Bonsoir. Je me sens couillon. J'ai téléchargé le The wilderness years en suivant le lien de Pol. Mais je n'ai pas noté le mot de passe. Quelle idée à la con aussi de mettre un mot de passe sur les fichiers rar ! Et le blog a l'air d'avoir disparu ... si quelqu'un peut m'aider ... :-))

Pol Dodu a dit…

Charlie,
Je suis content de mon coup : j'ai retrouvé le billet sur Nick Lowe dans la Wayback Machine d'Internet Archive.
Sauf que, ce n'est sûrement pas là que tu as téléchargé la compilation car il semble que les titres étaient disponibles en MP3 isolés, sans mot de passe donc.
Désolé, pour ma part je ne les ai pas téléchargés...

Charlie Dontsurf a dit…

Couillon puissance 10. On dira qu'il était tard. Une simple recherche google m'a donné ça. C'était là !

Charlie Dontsurf a dit…

Ce n'est pas le jour ... ça. C'est bien là. là !

LinkWithin

Linkwithin