01 octobre 2006

BILL DRUMMOND : The king of joy


Offert par Creation Records à Londres en 1987
Réf : CRE 039T -- Edité par Creation en Angleterre en 1987 -- White label
Support : 45 tours 30 cm
Titres : I'm the king of joy -- I want that girl (version) -/- The manager

J'ai eu le plaisir d'être présenté à Bill Drummond dans les bureaux de Creation à l'automne 86. Je lui ai serré la main (ça vous pose toujours comme français quand votre premier réflexe quand on vous présente quelqu'un en Angleterre est de tendre la main) et j'ai eu l'impression d'avoir rencontré un véritable gentleman.
Il s'apprêtait, à 33 ans 1/3, à sortir un album solo sur Creation, "The man", enregistré live en studio avec notamment la majeure partie des Triffids. C'est un disque de country pop très réussi, un de mes albums préférés parmi tous ceux publiés par Creation, et un de mes disques country favoris avec le "Jonathan goes coutry" de Jonathan Richman. A 45 ans, Bill Drummond a publié un livre autobiographique, que je n'ai pas encore lu (je viens de le commander). Je me demande bien ce qu'il fera pour ses 78 ans...
Quelques mois après la sortie de l'album, ce single en a été extrait. "I'm the king of joy" porte très bien son titre : c'est un gospel entrainant, rythmé par une guitare sèche et illuminé par de l'orgue Hammond et une ligne de trompette qui fait un peu penser aux cuivres de Teardrop Explodes (dont Drummond fut le manager).
La trompette et l'orgue sont également très présents sur la version instrumentale de "I want that girl" qui est proposée ensuite.
Quant à la face B, c'est un des premiers grands coups de Bill Drummond, avant The Timelords, The Justified Ancients of Mu Mu, The KLF, The K Foundation et tous les autres : un monologue de dix minutes au cours duquel il se lamente sur l'état du show businees, avant de proposer ses services, avec succès garanti bien sûr, contre un chèque de £ 100. Au lieu de la face A, très pop, c'est bien sûr ce titre qui a donné lieu à un "vidéo clip" réalisé par Bill Butt et envoyé à toute la presse britannique (Et comme on vit une époque formidable, on peut voir ce clip ici.
A l'époque de la sortie de ce maxi, Creation a décliné la possibilité de sortir "What time is love ?", le premier single de The Justified Ancients of Mu Mu. Pour une fois, Creation a laissé passé un bon coup, qui a mené ensuite au succès de The KLF. Avant même la sortie du disque, le groupe avait entamé une campagne de promotion en piratant des panneaux de pub 4 par 3 pour y inscrire son slogan, "Shag ! Shag ! Shag !" ("Baisez ! Baisez ! Baisez !"), ceci à une époque où le NME n'imprimait même pas "Fuck" en entier !

Avis de recherche : J'ai entendu sur une cassette une portion d'une session radio "Spéciale Elvis" enregistrée par Bill Drummond au moment de la sortie de "The man", avec les mêmes musiciens. Il y jouait notamment "Wild in the country" et "Are you lonesome tonight ?". Si jamais quelqu'un dispose d'un enregistrement de cette session, je suis preneur !

La pochette du disque commercialisé :


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut,

Dans leur album d'ambient qui sent bon le soir d'été au clair de lune, Drummond a inséré une superbe séquence Elvis (in the ghetto)/hawaï/ versus into the wild (le train) dont je te donne un lien : http://www.youtube.com/watch?v=K-R_73yXR4M

Pol Dodu a dit…

Merci pour l'info. Je n'étais pas au courant car j'ai toujours soigneusement évité "Chill out". Passer des heures en centre aéré à faire de l'expression corporelle sur "Atom heart mother" m'a dégoûté à vie de la musique "ambiante"...!
A la pedal steel sur ce titre, c'est "Evil" Graham Lee, des Triffids, qui est aussi sur le disque de Bill Drummond et qui jouait sur cette fameuse session radio, qui reste touours très peu documentée.

LinkWithin

Linkwithin