16 août 2013

LA MAISON DE TOUTOU


Acquis sur le vide-grenier de Damery le 16 juin 2013
Réf : EP 1082 -- Edité par Disc'AZ en France en 1967
Support : 45 tours 17 cm
6 titres

Allez, une petite séquence nostalgie.
J'ai déjà depuis quelques années l'album La maison de Toutou avec huit histoires complètes dessus, mais sur la longueur c'est un peu pénible quand on a plus de cinq-six ans et j'ai failli plusieurs fois en parler ici avant de renoncer au dernier moment. Et puis, il y a quelques semaines, dans un lot de disques à 20 centimes, j'ai trouvé ce 45 tours, en bon état, avec six courtes chansons et celui-là est parfait.
La maison de Toutou est une série télévisée d'une autre époque, diffusée à partir de 1967 sur la première chaîne de télévision (il y en avait alors deux en tout et pour tout et la première était en noir et blanc). Le mode de production et la fréquence de diffusion étaient d'une autre époque également. Clairement, ce devait être à la limite de l'artisanat pour produire un épisode de cinq minutes diffusé chaque... mois ! En tout cas, à ce rythme, ça a permis à la série d'être diffusée pendant plus de six ans (sans compter les rediffusions) et de bien s'imprégner dans la mémoire collective (la version anglaise Hector's house, a aussi été très populaire dans les années 1970).
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, La maison de Toutou était une émission mettant en scène trois marionnettes, le chien Toutou, qui partage sa maison avec la chatte Zouzou, et leur voisine la grenouille Kiki. Avec Bonne nuit les petits, Le manège enchanté, Kiri le clown et Titus le petit lion, c'est un de mes premiers souvenirs de télévision. Il n'est pas impossible qu'il m'ait marqué plus que d'autres : j'en suis à me demander si, avec d'autres (celle de mes grands-parents et d'une de mes tantes), la maison de Toutou n'a pas créé en moi, qui vivait en H.L.M., l'image d'une maison idéale, en fin de compte pas si différente de celle que j'habite depuis une quinzaine d'années.
Comme beaucoup de productions pour la jeunesse de l'époque, La maison de  Toutou suinte du début à la fin la bien pensance et les bons sentiments. Tout pour la reproduction de la norme et surtout pas un grain de folie, comme dans Le manège enchanté, par exemple. A la fin d'un épisode, Toutou pourrait presque dire "Je suis un bon gros Toutou limite réac"...
Comme c'était courant, il y a eu un grand nombre de produits dérivés de la série : livres, journal (plus de numéros parus !), figurines, jouets... Ce disque en fait bien sûr partie. Il y avait de la matière car il y avait une chanson systématiquement dans chaque épisode.
La musique est de Francis Lai et les paroles de Régine Artarit, l'une des créatrices de la série, avec Georges Croses. Les voix sont bien sûr celles des acteurs qui interprétaient les personnages, Jacques Morel (qui faisait aussi Obélix, ça se téléscope un peu parfois), Lucie Dolène et Agnès Vanier.
L'escarpolette et Le jardin de l'oiseau moqueur sur la face A sont sympathiques, tout comme Berceuse pour une grenouille, mais j'ai une préférence pour la face B. Attention, on a beau être en 1967, il ne faut surtout pas espérer ici une production psychédélique ou une pépite freakbeat. Simplement, j'apprécie plus particulièrement C'est ainsi sur cette terre et Au trot, au trot. Quant à La marche des fox terriers, il se trouve que c'était le générique de l'émission, mais cette version qu'on dira longue fait 45 secondes, alors que celle diffusée dans l'émission n'en faisait que 15.
Ci-dessous, les trois premiers épisodes de la série. je vous laisse les regarder, moi je vais voir s'il existe un DVD pas cher de la série originale de Kiri le clown...

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin