12 août 2013

PASCAL COMELADE - GENERAL ALCAZAR : Contribution sonore au musée international des arts modestes


Offert par Pascal C. à Céret le 30 juillet 2013
Réf : MIAM 01 -- Edité par le MIAM en France en 2000
Support : CD 12 cm
Titres : Hymne au MIAM -- Welcome to Maudits Waters -- L'ascenseur

J'ai eu l'occasion de visiter cet été le Musée International des Arts Modestes à Sète. Il n'est pas toujours facile de surmonter la contradiction essentielle qu'il y a entre les arts modestes et une institution de type musée et j'ai trouvé que la visite des collections permanentes manquait un peu d'explications et de mise en contexte. Tout le monde n'a pas l'occasion de lire les publications d'Hervé Di Rosa, l'un des fondateurs du musée, sur l'idée d'art modeste (chez Hoëbeke ou aux Presses du Réel, par exemple). Ce qui est dommage, c'est que depuis son ouverture en 2000, le MIAM dispose d'un hymne, composé par Général Alcazar et Pascal Comelade, qui réussit l'exploit de donner en quelques phrases le minimum d'explications nécessaires :
"Du grand art, faisons table rase. Soyons modestes, restons debout.
Brandissons, mais sans emphase, le fanion de l'art à deux sous.
Oui braves gens, critiques acerbes, aiguisons donc le regard.
L'humour est aux aguets dans l'herbe du champ immense des arts.
Bienvenus, visiteurs. Bienvenue, corps et âmes.
Remplissez donc tous nos yeux des trésors du MIAM."
Ce serait idéal si la chanson était diffusée à un moment ou un autre à tous les visiteurs du musée. Il n'est pas impossible en fait que cela se soit fait dans le passé, comme ce fut le cas pour les deux autres titres de ce CD, qui ont clairement été composés pour animer certains lieux du musée.
Welcome to Maudits Waters est une chanson qui, de manière assez évidente, a comme fondement le Constipation blues de Screaming Jay Hawkins. J'ai bien pris soin lors de ma visite de me rendre aux toilettes, où j'ai repéré une paire de hauts-parleurs, qui malheureusement n'émettaient aucun son ce jour-là.
Si j'avais eu en tête le titre du troisième morceau, j'aurais pris L'ascenseur lors de ma visite plutôt que l'escalier, pour vérifier qu'on y entendait ce petit bijou téléphonico-ferroviaire qu'est le troisième titre du CD !
Je n'ai pas précisé que les deux compères Comelade (musique) et Alcazar (textes et animation sonore) sont ici au sommet de la forme. Vous pouvez le vérifier par vous même en vous rendant sur la page Inédits MP3 du site de Général Alcazar où les trois titres sont en écoute (cliquer sur le titre des chansons pour faire apparaître le lecteur).



Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin