24 août 2013

MY LIFE STORY : Strumpet


Acquis dans une boutique de charité de Saint Sampson le 29 mai 2013
Réf : CDRS 6464 -- Edité par Parlophone en Angleterre en 1997
Support : CD 12 cm
Titres : Strumpet -- Waiting to explode -- I faced the music -- March 9th

Il y avait une assez grande quantité de CD dans cette boutique sur l'île de Guernesey. Rien de folichon non plus puisque j'en suis ressorti avec trois disques en tout et pour tout : le 1er volume de la série Pebbles, une énième édition de Sit down de James (un remix de 1998 dont je ne soupçonnais même pas l'existence) et ce single de My Life Story, que j'ai fortement hésité à prendre. En effet, j'ai acheté au moment de sa sortie en 1994 leur single You don't sparkle, en partie parce que j'avais dû voir de bonnes chroniques dans Les Inrockuptibles, et aussi parce que le CD 4 titres en pochette cartonnée était "au prix d'un CD 2 titres". J'ai souvent du mal à résister aux fausses bonnes affaires...
En tout cas, je n'avais pas aimé du tout ce disque, et après écoute aujourd'hui je ne l'aime toujours pas. J'avais très vite classé cette pop orchestrale aux rayons des sous-produits, de The Band of Holy Joy ou de Divine Comedy par exemple.
C'est dire si j'ai été très agréablement surpris à l'écoute de Strumpet, et ce dès la première seconde : ça commence par deux coups secs de batterie, avant l'arrivée d'une guitare saturée puis d'un synthé décalé ! Les autres éléments caractéristiques de leur son, les cuivres (surtout) et les cordes (un peu moins), sont présents sur le disque, mais la tonalité est plus celle d'une Britpop échevelée, dans la lignée du Pulp de Different class ou même de Denim.
Encore plus étonnant, les deux morceaux suivants, Waiting to explode et I faced the music, sont strictement dans la même veine et auraient tout autant mérité d'être en titre principal du single. Le dernier titre, March 9th, est plus calme et plus dans le style de You don't sparkle, mais il est très bien quand même. Je suppose qu'il est à mettre en rapport avec les deux autres portant des dates, April 1st et November 5th, qu'on trouve à la fin de l'album The golden mile, dont Strumpet est extrait.
Il y a deux CD pour Strumpet, comme cela se faisait beaucoup en Angleterre à l'époque. Celui-ci est le numéro deux et le premier contenait aussi trois titres hors album. S'ils sont aussi bons, ça tendrait à prouver que My Life Story était dans une très bonne veine créatrice au moment d'enregistrer The golden mile.
Si vous avez eu l'occasion de visiter Londres au cours de ces trente dernières années, vous aurez tout de suite su à quoi fait référence l'illustration de la pochette. C'est dans le style des publicités pour services sexuels qui ont envahi les célèbres cabines téléphoniques rouges de Londres à partir des années 1980. Je pense que, avec le développement du téléphone mobile, les cabines et leur utilisation diminuent, elles doivent donc être un support de publicité moins efficace, mais au début du siècle les autorités en étaient encore à chercher des moyens de contenir et réprimer cette pratique. Le choix de l'illustration s'explique quand on sait que "Strumpet" est un mot ancien remontant au XIVe siècle qui désigne une prostituée. Et si ce mot vous fait penser à "Trumpet", eh bien il suffit de regarder la vidéo ci-dessous pour constater que le groupe a aussi fait le lien.
My Life Story s'était séparé fin 2000 après la sortie de son troisième album, mais le groupe s'est réuni en 2006 et rejoue régulièrement depuis.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin