27 mars 2011

EXRAY'S : Exray's


Offert par Fabienne M. à Mareuil-sur-Ay en mars 2011
Réf : HT014 -- Edité par Howells Transmitter aux Etats-Unis en 2011 -- N° 91/500
Support : 33 tours 30 cm + 12 fichiers MP3
12 titres

Je suis abonné à la lettre d'information de Howell's Transmitter, le label coopératif de San Francisco qui édite notamment les différents projets de Jon Bernson, de Ray's Vast Basement à Window Twins. Aussi, quand j'ai vu passer des infos sur un nouveau groupe, Exray's, (Un jeu de mots sur X rays, rayons X, et Ex-Ray's, on va dire), je n'ai eu aucun mal à faire le lien avec Ray's Vast Basement, ce groupe que j'ai suivi à distance grâce aux trois albums qu'ils ont sortis dans les années 2000. Et Exray's est bien un nouveau projet avec à la base Jon Bernson et Michael Falsetto-Mapp, épaulés par leur collectif de potes, avec d'autres ex-RVB, effectivement, et aussi par exemple Nate Querry des Decemberists à la basse et Tim Cohen des Fresh & Onlys.
Les Exray's ont eu un bon coup de pouce l'automne dernier, au moment où ils sortaient leur premier EP, lorsqu'un de leurs titres, une version instrumentale de Hesitation, s'est retrouvée sur la bande originale du film The social network.
Dans la droite ligne de ce qui s'est toujours passé avec Ray's Vast Basement, Exray's apporte une attention particulière aux objets musicaux qu'il produit. Leur première sortie, Ammunition teeth, était disponible en téléchargement, bien sûr, mais il y a aussi une cassette en édition limitée. Pour ce premier album, l'édition physique est un album à la pochette sérigraphiée et un feuillet intérieur avec les paroles.
Musicalement, il n'y a pas de rupture avec Ray's Vast Basement. Le son est peut-être un peu plus synthétique par moments, mais la continuité est soulignée par le chant de Jon Bernson, qui n'a pas changé et qui me fait penser par moments à celui de Ben Weaver.
Il y a  sur le disque des transitions avec des "sons trouvés" retravaillés, deux instrumentaux, un titre plus acoustique (Stolen postcard sun), mais si je fais le compte cet album nous propose avant tout une collection d'excellentes chansons pop-rock : Mary Hollow, Enemy, Make a prediction, When I was you, You forgot to disappear, Remember nothing...  C'est amusant, mais à l'écoute de ce groupe de San Francisco, j'ai pensé plusieurs fois à des sons de l'écurie Ralph Records, des Residents, en version accessible, à Renaldo & the Loaf.  Quant à la longue partie instrumentale de Hesitation, c'est à un autre groupe californien qu'elle m'a fait penser, Pinback.
Vous avez déjà compris que j'aime tout ce disque, mais si je devais sélectionner une chanson à mettre en valeur particulièrement, ce serait Mary Hollow, rythmée et entrainante, très réussie. La mention de "turpentine" dans les paroles  me renvoie directement à Pere Ubu, et leur son à l'époque de Ray gun suitcase constitue un bon point de référence pour Exray's.
Même avec le coût du port  pour l'Europe, le 33 tours avec son coupon de télechargement des MP3 est à un prix très abordable. N'hésitez pas à sauter le pas.

Exray's est en vente chez Howell's Transmitter.



Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin