25 septembre 2010

LE CHANT DE LA TERRE


Acquis chez Emmaüs à Essey-les-Nancy le 18 septembre 2010
Réf : [sans] -- Edité par Atlas Copco en France dans les années 1970
Support : 45 tours 17 cm
Titres : DORE MODESTI : Chhhttt... -/- MARIO PAGARO : Le rock du roc

On continue de passer en revue les pépites trouvées chez Emmaüs à Nancy avec ce disque publicitaire pour l'entreprise Atlas Copco, dont j'ai ouvert la pochette par simple curiosité. Quand j'ai vu le titre et la description de la face B , "Le rock du roc : un arrangement de Mario Pagaro (mélodie pour sept instruments et marteau-perforateur)", il a rejoint ma pile d'achats sans aucune hésitation !
L'objectif ici est de présenter une gamme d'outils "silencieux". Comme il est écrit, toujours sur la pochette intérieure : "Nous vous présentons ici nos recherches sur le ton de l'humour" et "Quand il s'agit de bruit, le mieux est de se faire entendre. Alors, sur une face... écoutez le silence d'Atlas Copco. Sur l'autre vous découvrirez les rythmes d'Atlas Copco".
Avec une telle présentation, j'étais à peu près sûr que la face A Chhhttt... , présentée comme une création de Dore Modesti, serait une plage de silence complet, une bonne blague que pas mal de gens ont faite au fil du temps. Mais non, en fait il s'agit d'une sorte de reportage sonore à la ville (façon City life de Steve Reich, on va dire pour faire bien) et à la campagne, avec un commentaire publicitaire dit par une femme et un homme qui vise à attirer l'attention sur les problèmes du bruit et sur leur solution : les marteaux-perforateurs dits silencieux. J'en relève quand même le passage suivant, "Aujourd'hui, même nos loisirs sont remplis de bruit. C'est comme une drogue. On en prend même l'habitude.", suivi de la clameur d'une foule et... d'un "sample" d'une version de 96 tears !!
La face B, par contre, est à la hauteur de ce que le titre et la description laissaient espérer. Un bon instrumental au son sixties, avec cuivres et orgue, disons l'équivalent d'un Nino Ferrer de la bonne époque. J'ai juste un petit regret : quitte à faire dans la musique concrète, j'aurais préféré que l'accompagnement de marteau-perforateur soit plus présent et mixé plus en avant. On est loin des débuts d'Einstürzende Neubauten.
Un site marchand, qui propose un exemplaire de ce disque à un prix réduit qui reste malgré tout excessivement prohibitif, décrit Le rock du roc comme un jerk. Certes. Mais pour être plus complet et plus précis, il aurait fallu aussi indiquer, comme le fait Wax FM, que ce jerk est en fait une reprise instrumentale non créditée de Papa's got a brand new bag de James Brown !!!
J'avoue sans honte que ma connaissance très limitée de l'oeuvre de James Brown ne m'avait pas permis d'opérer le rapprochement par moi-même.
Quant à Atlas Copco, la société d'origine suédoise à qui nous devons cette curiosité, elle se porte bien, merci, avec 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 30 000 employés dans le monde. Au fil du temps, son siège français s'est déplacé de quelques kilomètres, de Franconville à Cergy-Pontoise, mais il est étonnant de constater que le logo de l'entreprise est, lui, resté identique après plus de trente ans.

Le rock du roc est en écoute dans le radio-blog ci-contre.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est à classer où? Dans la rangée "musique concrète"? Ph

Pol Dodu a dit…

Philippe,
Musique (pas assez) concrète, comme je le disais. Si on suit Atlas Copco sur son terrain, on pourrait même proposer l'audacieux Rythmes silencieux...!

LinkWithin

Linkwithin