18 juillet 2010

ROMEO : Ton petit amoureux


Offert par mes parents à Châlons-sur-Marne en 1973
Réf : 49.050 -- Edité par Carrère en France en 1973
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Ton petit amoureux -/- Ce monde où je suis né

Au cours de ma jeunesse, j'ai eu l'occasion de m'identifier à plusieurs chanteurs de mon âge, comme Eric Berda, le canadien René Simard, vu un jour à la télé, Noam ou Roméo.
Je n'ai eu des disques que des deux derniers. Je suis tout à fait capable d'entonner le tube d'Eric Berda (Moi je veux vivre tango) ou la face A du 45 tours de Noam que j'avais (facile, une reprise de Lollipop), mais je n'avais aucun souvenir de Ton petit amoureux avant de mettre la main chez ma maman sur mon exemplaire d'époque, encore en état correct, à l'exception de la pochette dont le recto est complètement détaché du verso.
En réécoutant finalement la chanson, j'ai trouvé une bonne raison pour l'avoir enfouie si profond dans ma mémoire. Roméo (Georges pour l'état civil, mais ça fait moins romantique) chante techniquement bien, il a du souffle et une pointe d'accent du sud, tant et si bien qu'en l'entendant, un seul point de référence me vient à l'esprit, Mireille Mathieu ! Ou alors un Tino Rossi très jeune, vu qu'on lui a aussi fait enregistrer Petit Papa Noël...
Heureusement, je crois ne jamais avoir essayé de chanter à une copine de classe, sous un balcon de HLM ou non, "Ton petit amoureux fidèle, ton gentil Polichinelle, tu le vois bien que c'est moi".
Deux ans plus tard, Roméo publiait La vie commence à 13 ans. Les producteurs avaient sûrement omis de lui expliquer que, pour un garçon chanteur, la carrière s'arrête souvent à 14 ans, après la mue. Mais au moins, Roméo a eu une vraie carrière, alors que la mienne, même si je m'y croyais en écoutant ses disques, n'a jamais décollé. D'un autre côté, vu comme je chante, le contraire aurait été très étonnant !

7 commentaires:

Olivier a dit…

"Ton petit amoureux fidèle, ton gentil Polichinelle, tu le vois bien que c'est moi".

C'est limite grivois :-)

Pol Dodu a dit…

Olivier,
Et encore, le Polichinelle n'est pas dans le tiroir... En fait, les paroles de la chanson sont plutôt romantiques, même s'il est question d'être un amoureux "docile".
Par contre, avec une dose minimale de mauvais esprit, on peut s'amuser rien qu'avec certains titres de sa discographie : "Que faisais-tu à mon âge, Papa ?", "Ah ! Les petites filles", "Juste un petit baiser", "Je veux être un homme"... Il y a de quoi faire !

Le Singe Nu a dit…

j'aime bien la face B du Eric Berda "je chante n'importe quoi !"

Pol Dodu a dit…

Ah, tiens. Une bonne raison pour acheter ce 45 tours d'Eric Berda à la prochaine occasion.
Merci, Le Singe Nu !

Hectorvadair a dit…

Je viens de réécouter mon Roméo d'époque (enfin celui de mon frère, né en 1964, et "Je veux être un homme" est effectivement tout à fait dans un registre de chanson acceptable techniquement parlant.
Maintenant, toujours la même histoire des enfants "utilisés", avec des textes qui ne leur correspondent pas tout à fait.
Dans le genre, en mieux, (waouh ces guitares !)je préfère les Poppys.

Pol Dodu a dit…

Hector,
Je crois qu'on n'avait que ce seul disque de Roméo à la maison, par contre on était très Poppys et à nous trois avec mon frère et ma soeur on devait avoir quasiment tous les 45 tours de leurs tubes.
Mais ce n'est pas moi qui les a récupérés et je n'ai pas l'intention de les racheter, alors, sauf imprévu, pas de Poppys dans Blogonzeureux!.

Hectorvadair a dit…

Je m'en occupe sur Action-time dés que possible ! ("Des chansons pop/Non, ne criez pas")

LinkWithin

Linkwithin