25 juillet 2010

THE WALKABOUTS : Lift your burdens up


Acquis par correspondance chez Glitterhouse en Allemagne en juillet 2010
Réf : LC3098 -- Edité par Virgin en Allemagne en 1997
Support : CD 12 cm
Titre : Lift your burdens up

J'ai repéré ce CD single en solde chez Glitterhouse. L'annonce précisait que le disque était découpé (suivant la forme de la caisse du violoncelle et de son archet). Le disque est logé dans un emballage cartonné ouvrant de la taille d'un longbox. Ce n'est pas expressément écrit, ni sur le disque ni sur la pochette, mais il est évident que ce disque a été édité à des fins de promotion à l'occasion de la tournée des Walkabouts avec le Nighttown Orchestra, qui les a menés en juin 1997 d'Amsterdam à Hambourg, en passant par Paris, Athènes, Londres, Bruxelles et Berlin. Le site consacré aux Walkabouts le confirme, tout en indiquant par ailleurs que le disque était aussi en vente lors de ces concerts de 1997.
Cette tournée a dû être une grosse affaire, associant les six membres des Walkabouts, treize musiciens de l'orchestre et des intervenants dans les différentes villes (écrivains, artistes visuels...).
J'aime beaucoup la voix de Carla Togerson, qui chante ici, mais quand Chris Eckman chante, j'aime bien aussi. Du coup, je n'ai jamais pu déterminer si je préfère l'un des deux chanteurs et c'est très bien comme ça !
Lift your burdens up est extrait de l'album Nighttown, qui se situe au coeur de la période finalement assez courte que j'aime vraiment beaucoup de la carrière des Walkabouts. Cette période, qui pourrait aller de The light will stay on en 1996 sur Devil's road à l'album Trail of stars en 1999 (en incluant l'excellent album Swinger 500 de Chris & Carla), se caractérise notamment par une utilisation prononcée mais bien dosée de musique orchestrale, à la façon des Tindersticks, à tel point qu'on peut se demander si la collaboration de Carla Togerson avec les anglais sur Travelling light en 1995 n'a pas eu un impact déterminant sur la direction musicale du groupe.
Cette tournée très ambitieuse de 1997 a dû coûter très cher et a sûrement été déficitaire. Cela, et des ventes décevantes je suppose, a peut-être convaincu Virgin d'arrêter les frais avec les Walkabouts : la sortie commerciale du single Lift your burdens up a été annulée au dernier moment, tout comme celle d'un autre single avec Immaculate en titre principal et les trois mêmes faces B inédites. C'est ainsi qu'après deux albums chez Virgin les Walkabouts se sont retrouvés chez Glitterhouse qui, parmi de très nombreuses autres parutions, a inclus ces fameuses faces B sur la compilation Drunken soundracks en 2001.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin