09 avril 2007

MARCEL AZZOLA : Western gala


Acquis au Troc de l'Île de Villeurbanne le 20 février 2006
Réf : FY 2375 M -- Edité par Festival en France vers 1963
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Rocky Mountain yodel -- Carry me back to Old Virginia -/- Wild geese (Mon vieux Joë) -- Allez allez mon troupeau

Je l'avoue, celui-ci je l'ai acheté, d'abord parce qu'il était en bon état et que j'aimais bien l'affiche de recherche de Marcel Rocky Azzola sur la pochette façon western, et aussi parce qu'il y avait dessus "Allez allez mon troupeau", la chanson popularisée en France par Hugues Aufray, une de mes préférées des classiques de colonie de vacances, mais aussi tout simplement dans l'espoir que le disque me plairait assez pour que j'en parle ici.
J'ai ramené le disque à la maison, je l'ai écouté, j'ai été un peu déçu, et je l'ai rangé. Et puis, le mois dernier, j'entends France Info annoncer que Marcel Azzola va se produire pendant le week-end à Metz. Tout content d'apprendre que M. Azzola a toujours bon pied bon oeil, j'ai ressorti mon disque de l' "Oscar mondial de l'accordéon" (C'est amusant, un peu comme les boulangers de Nancy affichent presque tous un Prix gagné pour leur pâté lorrain à la foire locale, les accordéonistes avaient très souvent dans les années 1950-1960 un titre de gloire/argument de vente sur leurs pochettes de disque. Pour André Verchuren, sur le même label, c'était "grand prix du disque").
Je trouve toujours les deux titres country and western de la face A très banals, par contre, j'aime en fait beaucoup la face B.
Le premier titre est une reprise de "Wild geese", un hit instrumental à la Shadows du guitariste hollandais Eddy Christiani. La chanson originale est excellente (on peut en voir un court extrait vidéo ici), et cette reprise est certes un peu moins sauvage, mais c'est un très bon titre, le meilleur du disque.
"Allez allez mon troupeau", on aime ou on aime pas, mais moi j'ai toujours aimé. Et avec cette version instrumentale, j'ai maintenant un accompagnement pour chanter "Ce soir la lune est belle et au creux des chemins, je sens l'herbe nouvelle, le printemps n'est pas loin, sous la dernière neige, bondissent les ruisseaux, allez, allez, allez allez mon troupeau" !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

hum hum monsieur dodu vous ne reculez devant rien: mettre Marcel A en devanture de blog, mais plus grave encore affirmer un penchant coupable pour cette reprise du sieur H. A... on peut être pendu pour moins que cela mon cher! Blague à part la chanson est bonne, il en existe plusieurs version US (of course),dont une très coutrysante ) l'originale du kinston trio est meilleure et sauf erreur de ma part le titre originale vient d'une chanson d'afrique du sud et les paroles originales sont plutôt mélancoliques et pas boy scout comme celle de la gaufrette. Puis en profiter pour vous dire mon bon qu'ici le sieur hugau n'est pas en odeur de sainteté? Mais ça tout le monde s'en fiche et c'est très bien ainsi. Salutations distinguées, un réfractaire du troupeau.

Pol Dodu a dit…

A voir chez DavDuf, quatre extraits filmés en 2005 d'une interview de Marcel Azzola, où il est question notamment, de Brel, de Montand, des Sex Pistols et de Tati !

Pol Dodu a dit…

Pour information :
Le 24 novembre prochain sera la date d'un concert exceptionnel, où nous retrouverons Marcel Azzola en compagnie de sa pianiste, Lina Bossatti, dans la nouvelle salle de l'Alhambra.
De nombreux invités viendront saluer la carrière de ce musicien sans pareil, ambassadeur de la musique "à la française", qui a su porter haut les couleurs de l'accordéon.
Plus d'infos.

Marcel Azzola a accompagné de nombreux chanteurs en studio et sur scène : Brel, Montand, Bécaud, Gréco, Barbara...
Virtuose classique, il pratique le jazz après avoir entendu Sidney Bechet, et a joué notamment en duo avec Stéphane Grapelli.
Il a également enregistré une centaine de musiques de films, dont Le Juge et l’Assassin de Tavernier ou Play Time, Mon Oncle et Trafic de Jacques Tati.
Enseignant, il a accompagné l’entrée de l’accordéon au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il a reçu de nombreux prix, dont une victoire de la musique d’honneur en 2006.
Marcel Azzola est aujourd’hui l’un des musiciens les plus respectés pour son extraordinaire écoute et son apport dans toutes les musiques, pour sa participation au développement de l’enseignement de l'accordéon ainsi que son humilité exemplaire.

LinkWithin

Linkwithin