13 avril 2007

GENERAL ALCAZAR : Des sirènes et des hommes


Acquis au Hall du Livre à Nancy en janvier 2007
Réf : CL 05 -- Edité par Chant Libre en France en 2000
Support : CD 12 cm
15 titres

Depuis que j'ai fait la connaissance des chansons de Général Alcazar au moment de la sortie de "La position du tirailleur" en 1998, je suis de près ses productions, même si j'ai parfois du mal à m'acclimater à son chant relativement peu mélodieux.
Je n'ai écouté qu'une fois son dernier album en date, "Les loges de la lenteur" (Oups, apparemment il y en a encore un plus récent, "Les singulières", sorti cette année), mais il m'a beaucoup plu, bien plus que l'un des précédents, "Le rude et le sensible". Reste que c'est celui-ci, "Des sirènes et des hommes", qui me semble être dans son ensemble sa plus grande réussite. Je l'avais emprunté à la Médiathèque au moment de sa sortie, et j'ai été tout content de tomber sur cet exemplaire en solde, avec sa pochette cartonnée ouvrante et ses belles illustrations.
Comme beaucoup j'imagine, je suis venu à m'intéresser aux disques de Général Alcazar grâce à la connexion Pascal Comelade : Patrick Chenière a contribué pendant des années à la musique de Comelade, que ce soit sur disque ou sur scène avec le Bel Canto Orquestra, il n'est donc pas étonnant qu'on retrouve au fil de ses disques des sons ou des tournures musicales qui rappellent l'univers musical de Comelade. Le cas le plus flagrant ici est "La jeune femme en bleu", un instrumental signé Véronique Fis (la joueuse de claviers du groupe), mais c'est aussi vrai pour "Le bleu tahitien", mais là le contraire serait vraiment étonnant car ce titre est composé et joué au piano par Comelade lui-même ! Une des grandes réussites du disque est d'ailleurs un hommage même pas déguisé (il y a une référence à Vernet-les-Bains) à Comelade, "L'homme en noir".
Mais ce serait une grave erreur de réduire ce disque à un sous-produit de la galaxie Comelade. Général Alcazar a son propre univers, admirablement décliné ici autour d'un fil rouge assez lâche, celui de la sirène et des mers du Sud, qui produit quelques-unes des meilleures chansons de l'album, comme "Aloha, aloha", "Une sirène et un homme" et "Le bureau des longitudes" ("Non, je ne vends que du vent, en toute impunité").
Parmi les autres chansons que j'aime vraiment bien sur ce disque, il y a "La prudence", qui est un rare exemple réussi de chanson à message d'éducation et de prévention adressé à des enfants (contre le risque d'agression pédophile), "Nous sommes d'accord" et "L'heure du loup".

5 commentaires:

Adrien a dit…

C'est vrai que cette album est vraiment superbe. C'est un des disques qui a le plus tourné sur ma platine et surtout dont je ne me lasse pas. Le genre de petits trésors qu'on ne prête pas et qu'on préfère garder pour soi.

pandora a dit…

il y a aussi un dernier album depuis fin avril:
"Les singulières" en vente chez tous les bons disquaires et les autres (FNAC, Virgin)

et puis un site officiel :
www.general-alcazar.fr

bye!

pandora a dit…

et aussi
http://www.myspace.com/generalcazar

Pol Dodu a dit…

Allez, une pensée pour Patrick Chenière, le Général Alcazar, qui est mort hier. La parution d'un nouvel album, "Pour servir", était prévue pour très bientôt.

Anonyme a dit…

Bien sûr rien dans le monde,libération jusqu'ici!
Le Général,s'il n'était pas génial m'a qd même procuré de très bons moments, son album des sirènes et des hommes est un sans faute absolu. Pour l'anecdote je lui ai envoyé une lettre avec mes élèves et il nous a répondu une lettre de 3 pages très sympa racontant comment est venue sa passion de la musique. Ph

LinkWithin

Linkwithin