27 février 2006

THE BEST OF YOUR SECRET'S SAFE WITH US


Acquis au Record & Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres en 1984
Réf : STAT LP14 -- Edité par Statik en Angleterre en 1983
Support : 33 tours 30 cm + 45 tours 17 cm
10 + 2 titres

En 1982, Statik a édité une compilation double album de vingt jeunes groupes du nord de l'Angleterre, avec un certain succès critique. Pour relancer la machine, ils ont réédité ce disque au tout début de l'année 1983, en version best-of réduite à dix titres, le tout accompagné d'un plan marketing idiot : un 45 tours avec deux titres instrumentaux et un appel aux jeunes talents façon Pop Academy pour enregistrer sur un de ces instrumentaux et gagner un contrat avec Statik.
Les nouveaux talents, ils étaient déjà sur le disque, puisque The Chameleons et Pulp, rien que ça, y font leurs débuts discographiques.
En fait, quand j'ai acheté ce disque, je ne connaissais évidemment pas Pulp, et je ne m'intéressais pas aux Chameleons. Je l'ai probablement acheté pour deux raisons : il n'était pas cher (50 pence, alors qu'il avait été proposé au départ à £ 4,50), c'était donc un bon moyen de découvrir des groupes, et il y avait d'ailleurs un de ces groupes dont le nom me disait quelque chose, Indians In Moscow, puisque je les ai vus en concert en première partie de Monochrome Set le 10 mars 1984 (même si aujourd'hui je ne garde aucun souvenir de leur prestation ce soir-là !).
Quasiment tout le disque est de la new wave poppy synthétique. Le titre d'Indians In Moscow, "I wish I had", fait partie des cinq que j'aime bien (sur dix, pas mal). Il est sorti en single par la suite, tout comme la reprise de "Subterranean homesick blues" de Sun Yama. J'imagine que les fans de Dylan doivent grincer des dents à l'écoute de cette version au synthé, mais moi je ne connaissais pas l'original avant, et cette version m'a toujours plu. L'autre titre que j'aime bien d'inconnus est le "Single dance" d'Atom Spies.
Et les Chameleons ? et Pulp ? Et bien, le titre des Chameleons n'est pas mal du tout, dans la lignée de The Sound (qui ont signé sur Statik à cette époque). C'est aussi le seul titre de tout l'album où la guitare électrique domine, et ça fait du bien. Quant au titre de Pulp, une démo enregistrée en 1981 apparemment, diffusée par John Peel en 82, il est sautillant et sympa, mais ce n'a jamais été mon préféré du disque, et à son écoute, je n'ai jamais imaginé le succès futur du groupe (ce n'est d'ailleurs que très tard que je me suis rendu compte que j'avais chez moi le premier témoignage discographique de Pulp !).

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin