30 décembre 2015

AL MONE AND IONS : Manipuler avec précaution


Acquis chez Emmaüs à Tours-sur-Marne le 19 décembre 2015
Réf : TIV 134 -- Édité par Tivoli en France dans les années 1960
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Alternatif -- Triphasé -/- Haute tension -- Électrolyse

Les vinyls ont encore été déplacés chez Emmaüs à Tours-sur-Marne, mais je ne vais pas me plaindre car cette fois ils sont dans une petite pièce rien que pour eux, mieux classés et plus accessibles. Pas beaucoup de nouveaux disques par contre, mais en fouinant partout j'ai quand même déniché une grosse poignée de 45 tours quatre titres en bon état, dont celui-ci.
Je connais le label Tivoli au moins pour le disque de Sheriff "Dad" et ses Enfants de Saloon. Là, ils ont fait très fort pour ce disque du trompettiste Al Mone, avec une pochette très colorée et très réussie, signée Pierre Martain, et une thématique sur l'électricité très poussée, du nom du groupe aux titres des morceaux, en passant par l'illustration.
Al Mone est (était ? je ne sais pas s'il est décédé) un trompettiste. Les notes au dos de la pochette, "Le premier enregistrement en France de Al Mone", m'ont fait penser initialement qu'il avait peut-être enregistré auparavant à l'étranger. Mais non, il semble avoir fait tout son parcours en France. Il apparaît dans le court-métrage Le studio en folie en 1946, il est membre de l'orchestre de Jacques Hélian de 1949 à 1956 et, de 1958 à 1952, il a joué avec Julio Pamies dans les orchestres de Pepe Luiz et Jack Ary.
Ce ne sont là que quelques traces de ses activités que j'ai trouvées en ligne, mais je suis sûr qu'il ne s'agit que de bribes d'une carrière fournie et variée.
Les notes de pochette ne manquent pas non plus de faire référence, sans le nommer, à Georges Jouvin, Trompette d'or, le plus populaire des trompettistes de l'époque : "Écoutez-le bien !... Al Mone ne joue pas avec une trompette en métal précieux, mais ce diable de musicien serait capable de tirer serait capable de tirer des contre-contre-ut d'une trompette en bois...".
Il semble bien par contre que ce disque soit le seul qui ait été édité sous son nom. Et Al Mone a dû en autographier un bon paquet d'exemplaires : les deux trouvés en ligne le sont, dont celui utilisé ici pour récupérer les images, et le mien également, qui porte lui aussi dans le coin en haut à gauche de la photo une mention manuscrite, "Avec ma bonne sympathie. Pour Huguette.".
Pour ce qui est de la thématique électrique, je parierais bien qu'elle a été plaquée sur ,ces quatre instrumentaux par Tivoli pour trouver un angle marketing.
Le fait que les deux titres les plus rapides (mes deux préférés) soient présentés comme étant dans le style Surf nous permet de dater ce disque vers 1963-1964, époque du grand succès de Trini Lopez. Alternatif et Haute tension sont tous les deux excellents. La trompette est là et bien là, évidemment, mais l'orgue et la guitare électriques lui donnent respectivement la réplique sur ces deux titres. Le Madison Triphasé n'est pas mal non plus. J'aime un peu moins bien le Slow-Rock Électrolyse.
Ce dernier titre est co-signé par Pierre Martain, le même nom que pour la pochette. Ça m'a intrigué et j'ai découvert que, effectivement, Pierre Moonens dit Pierre Martain (1902-1996) était peintre, mais aussi auteur compositeur et producteur et animateur de variétés à l'ORTF. Une exposition de ses œuvres a été présentée à la Fondation Taylor à Paris en mai 2007.
J'espère faire d'autres découvertes aussi intéressantes que celle-ci en 2016 chez Emmaüs !


Al Mone and Ions : Alternatif.

Haute tension peut être téléchargé chez SwingaConga.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

belle pochette intemporelle, quant à al mone c'est vraipment le clone de G. J. sur cette photo! le morceau est bon dans le genre, en tout cas c'est mieux que jouvin à mes oreilles! Tiens je m'en vais réécouter radioactivity du coup

Anonyme a dit…

Je confirme qu Al mone est bien décédé depuis plus de 20 ans.
Il a fait des tournées dans différents pays du monde avec l orchestre de jacques Helian. (Europe, Etats-Unis, Liban...)
Il a egalement été figurant dans quelques film dont les rois maudits.
Il était mon oncle.

LinkWithin

Linkwithin