10 octobre 2015

HOWARD DEVOTO : Rainy season


Acquis au Record and Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres vers 1983
Réf : VS 598-12-- Edité par Virgin en Angleterre en 1983
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Rainy season -/- Rainforest (Variation N16)

La carrière discographique sous son propre nom de Howard Devoto, ex-Buzzcocks et Magazine, aura été des plus ramassées : un seul album, Jerky versions of the dream, dont deux singles ont été extraits, celui-ci et Cold imagination, le tout sorti en 1983.
Rainy season est le tout premier disque à être sorti, et ça me parait un choix tout à fait logique : c'est l'une des meilleures chansons d'un album qui s'est révélé globalement décevant, elle est entraînante, avec un refrain qui fonctionne bien et des gimmicks musicaux accrocheurs. Pour tout dire elle est suffisamment intéressante pour se hisser, peut-être pas au niveau du meilleur Magazine, mais sans problème à celui du dernier album du groupe avant sa séparation, Magic, murder and the weather.
La face B, Rainforest (Variation N16), est une version instrumentale de la chanson principale.
J'aime beaucoup, donc mais, si je me suis précipité sur l'album à sa sortie, j'ai attendu pour acheter ce maxi 45 tours de tomber sur un exemplaire pas cher du tout au Record and Tape Exchange qui était presque ma résidence secondaire pendant l'année 1983-1984.
J'ai ressorti ce disque car je viens de finir le livre de Benjamin Fogel Le Renoncement de Howard Devoto paru chez Le Mot et le Reste.



J'ai dû voir passer fugacement l'annonce de la sortie de ce livre en début d'année, mais il a fallu une chronique de la Musique à Papa le mois dernier pour me le remettre en mémoire et me décider à l'acheter. Il faut dire que je dois être le client parfait pour ce livre, sachant que je m'intéresse à Devoto depuis Real life en 1978 et que, au fil du temps, j'ai dû acheter presque tous ses disques (sauf le premier album de Luxuria), plus la revue Silence de Bazooka, son recueil de paroles et la biographie de Magazine par Helen Chase, publiée aux Presses de l'Université de Northumbria (!).
Ce livre est présenté comme une biographie romancée, ce qui me faisait un peu peur, mais dès l'avant-propos il est bien précisé que le livre s'appuie essentiellement sur des faits réels et n'a recours à la fiction que pour combler les vides et donner une continuité narrative. On n'est donc pas dans la biographie à l'américaine, avec des appels de notes toutes les deux lignes. Au contraire, on a un livre très bien écrit, qui se lit très facilement, tout en étant détaillé et juste sur les faits. Et Benjamin Fogel a d'autant plus de mérite qu'il est né en 1981, l'année même de la séparation initiale de Magazine, et a dû d'autant plus travailler pour se documenter sur le parcours de Devoto.
Avant le renoncement (provisoire) à la musique, il est plusieurs fois question de la pulsion négative de Devoto, celle qui le conduit à quitter les Buzzcocks très vite, début 1977. Un autre événement, que je connaissais moins, est celui du passage de Magazine à Top of the Pops pour y interpréter son premier single, Shot by both sides. Passage saboté par Devoto, qui aurait refusé de faire semblant de chanter.
Comme c'est possible de nos jours, j'ai recherché en ligne l'extrait de cette émission. On le trouve, grâce aux rediffusions télé de ces dernières années, mais il s'avère que, si Howard Devoto est effectivement quasiment immobile et très mauvais en play-back, ce n'est quand même pas au point de ne pas ouvrir la bouche au moment où on entend le chant.
En tout cas, c'était presque inespéré de voir paraître en français une biographie de Devoto et je ne peux que la conseiller à tous ceux qui voudraient découvrir le personnage, à condition quand même qu'ils aient commencé par écouter Real life. 

Benjamin Fogel était l'invité de Vincent Théval dans Label Pop sur France Culture le 3 février dernier.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin