04 octobre 2015

LOW : What part of me


Consulté la première fois sur SoundCloud le 5 septembre 2015
Réf : [sans] -- Edité par Sub Pop aux Etats-Unis en 2015
Support : 1 fichier MP3
Titre : What part of me

Ones and sixes, le onzième album album de Low, est sorti en septembre. On avait la possibilité de l'écouter en ligne quelques temps avant sortie, chez Les Inrockuptibles par exemple.
J'ai profité de cette offre et ce que j'ai entendu m'a beaucoup plu. Depuis presque une dizaine d'années, Low a pas mal cherché à faire évoluer sa palette sonore, en y incorporant plus d'électricité ou d'électronique. Le son de ce nouvel album se  nourrit bien sûr de toutes ces expériences, mais on y retrouve surtout tout ce qui a fait la réputation du groupe à son sommet, avec le EP Christmas ou l'album Trust : les ambiances éthérées, les voix de Mimi Parker et Alan Sparhawk, seules ou encore mieux ensemble,...
A la première écoute, j'ai particulièrement accroché à What part of me. Parce que cette chanson contient justement tous les ingrédients qui m'ont fait aimer Low à cette époque. Parce que son refrain tout simple ("What part of me don't you know ? What part of me don't you own ?") reste en tête pendant des heures après chaque écoute. Et aussi parce que, des percussions rudimentaires à la guitare rythmique et à la basse, tout plein d'éléments m'ont fait penser que What part of me, c'est un peu comme du Young Marble Giants joué et chanté par Low. Et je me doute bien que ce n'est pas facile de faire une chanson aussi simple et belle qu'une chanson de Young Marble Giants, mais Low a prouvé depuis longtemps qu'il en était capable.

La tournée européenne de Low débute cette semaine. Des concerts sont prévus à Tourcoing, Bruxelles et Paris les 30 et 31 octobre et le 2 novembre.


Low, What part of me, en direct sur la radio américaine The Current, le 18 septembre 2015. La chanson garde tout sa magie, même jouée en direct.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

hé oui, excellent comme souvent, il y a eu une chronique élogieuse du disque sur fr cult. il y a peu, mais voilà la tournée ne passe que pour deux dates en france, je me posese poser la question du rôle des structures (!) "musiques actuelles" ultra subventionnées...et je ne dirai pas ici le fond de ma pensée ph

LinkWithin

Linkwithin