24 janvier 2015

KIM SALMON : E(a)rnest


Acquis par correspondance en février 2014 via Discogs
Réf : ERNST01 -- Edité par Kim Salmon en Australie en 2002
Support : CD 12 cm
12 titres

C'est grâce à l'excellent Dé/composés de Non!, qui contient une adaptation française de l'un de ses titres, que je me suis intéressé à cet album solo de Kim Salmon, que j'ai vite trouvé d'occasion à prix correct. Je connaissais Kim Salmon de réputation, comme rocker avec The Scientists, Beasts of Bourdon et ses Surrealists, mais je n'aurais jamais prêté attention à cet album solo auto-édité, apparemment le disque le plus calme de sa très longue discographie, sans la reprise de Non! et si je n'avais pas été intrigué par la présence de deux titres de chansons en français sur ce disque.
Cet album est réellement un disque solo, sans autre musicien que Kim Salmon, qui expliquait dans un entretien pour NKVD Records qu'il l'avait enregistré tranquillement sur une période de dix-huit mois. Une des idées de départ du disque est son énervement de voir tout plein de gens se prendre pour des auteurs-compositeurs de chansons en se contentant de débiter des extraits de leur journal intime sur un accord bateau. Ça se retrouve dans l'excellente séquence des trois titres d'ouverture sur qui parlent de musique, Independent rock, Too much music (celui que Non! a repris, celui aussi qui contient la phrase "Everybody's a musician. Not me I'm an artist.") et The song with no words qui, comme son titre l'indique, est un instrumental.
Viennent ensuite Touche-moi rien, qui est chanté en français, avec des paroles toutes simples ("Touche-moi rien et c'est bien. Ah, oui. Bien. C'est ma vie") et L'exhumation d'Yves Montand, qui ne l'est pas. Salmon a dû être marqué cet événement, que j'avais moi-même oublié, et il raconte plus ou moins l'enchaînement des faits qui y ont mené. Il fait rimer "Montand" avec "Land", volontairement sûrement car à la fin il prononce ce nom à la française.
Il y a plusieurs autres chansons que j'aime beaucoup dans le reste de l'album : Things have changed little girl, Diary entries over A major 7, Procrastination, Hey there little lightbulb. Cool fire est une nouvelle version d'un titre enregistré avec Beasts of Bourbon, mais c'est l'un de ceux que j'aime le moins.

E(arnest) est disponible en CD chez Half A Cow ou en téléchargement chez Bandcamp.




1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci pour ce billet !
Syl

LinkWithin

Linkwithin