25 janvier 2015

DOMINIQUE : Dominique chante...


Acquis chez Royer à Epernay le 6 septembre 2014
Réf : 5396 trs -- Edité par Trianon en France en 1966
Support : 33 tours 25 cm
10 titres

Pour mon projet Tu m'as trompette mon amour : Hommage à Dominique et Georges Jouvin, bouclé en 2010, j'ai collecté des dizaines de disques de Georges Jouvin, dont beaucoup représentaient Dominique sur la pochette et la créditaient comme chanteuse. Pour l'occasion, j'ai établi une ébauche de la discographie solo de Dominique : au moins huit EP chez Vega en 1959-1960, trois mini-33 tours Gala des Variétés avec l'Orchestre des Champs-Elysées en 1962-1963, puis quatre EP chez Trianon en 1965-1966. Question albums, je mentionnais les compilations 25 cm Danse Actualité de Trianon, dont plusieurs contiennent des titres de Dominique, en précisant que celui référencé 5396 trs pourrait être le seul édité sous son seul nom, mais je n'avais vu qu'une référence partielle à ce disque car je n'étais même pas sûr du nombre de titres.
Eh bien, il a fallu attendre 2014 pour que je me procure enfin cet album. Logiquement, j'aurais dû tomber dessus dans un vide-grenier ou chez Emmaüs, à moins qu'un copain ne me le dégote ou que je finisse par me résoudre à le commander en ligne. Mais non, je l'ai acheté un samedi en faisant mes courses, chez le disquaire du coin (le tout dernier de cette espèce en voie de disparition), celui qui a la bonne idée de sortir de temps en temps du fin fond de ses réserves des disques vinyl d'époque, comme ceux d'Henri Salvador ou Kraftwerk déjà évoqués ici. Et là quand même, un disque "neuf" de Dominique (dont la pochette a pris l'humidité quand même) que je n'avais pas, c'est à peine croyable.
Malheureusement, contrairement à ses 45 tours, Dominique n'a pas eu droit à sa photo pour la pochette de son album. Elle n'a même pas eu droit à une illustration originale puisque le même dessin, avec la même maquette, a été utilisé pour l'un des volumes de Danse Actualité.



L'étiquette Trianon, une production Pathé Marconi "Spécial diffusion", servait à éditer des disques à prix économiques (4 francs le 45 tours 4 titres, 8 francs le 33 tours 25 cm), qui devaient être vendus dans des réseaux non spécialisés dans le disque, comme des épiceries. Pathé Marconi étant le label historique de Jouvin, pas étonnant de retrouver chez Trianon sa chanteuse Dominique et aussi son directeur musical Jo Moutet et sûrement une bonne partie des musiciens de son orchestre.
Aucun "inédit" parmi les dix titres de cet album : ils sont tous sortis par ailleurs sur deux EP et demi de Dominique. S'agissant de disques édités pour s'appuyer sur la popularité des derniers grands succès de variétés, on trouve ici quelques titres d'appel très connus comme Michel, reprise de l'adaptation française de Michelle par Danielle Denin, Le folklore américain de Sheila, Même si tu revenais de Claude François. Il y a aussi des choses un peu moins connues : Reviens-moi vite de Claude Vence, Tant d'Alain Barrière, avec des accents de bossa nova, Dio, como ti amo, une chanson de Domenico Modugno interprétée en italien, et Toi et moi, reprise de l'adaptation d'Almost there d'Andy Williams par le canadien Pierre Lalonde.
Parmi mes trois titres préférés du disque, il y a Non !... Pas comme ça, version d'un titre de Gata Rubia, "La chatte blonde", une chanson à l'ambiance latine, qui rappelle le générique de La séquence du spectateur et qui est évidemment pleine de sous-entendus.
Il y a aussi Let's do't (En frappant dans nos mains), que j'avais fait figurer sur mon disque virtuel Georges, viens danser le rock. Signé Jouvin, Moutet et Jacques Demarny, il s'agit d'un décalque éhonté de Let's go, popularisé par The Ventures. On trouvait les deux titres en version instrumentale sur la même face d'un 45 tours de Jouvin et il est clair que cette version chantée par Dominique utilise strictement le même enregistrement ou à tout le moins les mêmes arrangements, avec les mêmes musiciens, sûrement au cours de la même session. C'est sûrement le cas aussi pour Les marionnettes de Christophe, dont on trouve une version instrumentale avec Georges Jouvin à la trompette solo sur le 45 tours dont le titre principal est Opération Tonnerre. Là, plus de trompette, des choeurs en plus de la voix de Dominique, des bonnes parties de guitare et d'orgue, et surtout un mixage qui rend la chanson beaucoup plus rock que l'arrangement original de Christophe !

J'ai déjà les quatre titres sur cet album, mais si quelqu'un trouve pour pas cher le 45 tours Le folklore américain de Dominique, je suis preneur !

Dominique, Les marionnettes.

 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon on imagine bien que le père Jouvin ne s'est pas ennuyé avec les femmes pendant sa jeunesse, mais ma foi mettre sur la même ligne: "Non !... Pas comme ça" et "La chatte blonde" c'est ma foi un hommage inattendu et débridé à ce couple torride:jojo et dominique. C'est à ce genre de rapprochement (inconscient j'en suis bien certain) que l'on saisit aussi tout le sel de ce blog.
Respectueusement, ph

Pol Dodu a dit…

Mettre sur la même ligne "Non !... Pas comme ça" et "La chatte blonde" est pour une fois un rapprochement conscient, mais je n'y suis pour rien. Mon espagnol n'aurait pas été suffisamment bon pour me permettre de traduire Gata Rubia, mais les deux termes, le titre de la chanson et la traduction du nom de l'artiste, sont bel et bien associés tels quels sur la pochette du disque de Gata Rubia.

LinkWithin

Linkwithin