08 mai 2012

HEMLATA DEVI : Chants du Bengale


Acquis sur le vide-grenier de Fontaine-sur-Ay le 22 avril 2012
Réf : LDY - 4050 -- Edité par Le Chant du Monde en France en 1956
Support : 33 tours 17 cm
9 titres

Comme souvent ce printemps, le dimanche 22 avril a été très pluvieux par chez nous, mais au moins ce jour-là le gros de la pluie a attendu l'après-midi pour tomber, ce qui m'a permis d'aller faire un tour sur ce qui était annoncé comme la première brocante de Fontaine-sur-Ay, un petit vide-grenier de 30 à 40 stands installé dans un lotissement du village.
J'ai fait le tour très vite, mais au bout du compte j'étais content de ma récolte : trois beaux 45 tours en bon état à 1 € pièce.
J'ai d'abord acheté sur un stand un superbe EP d'Enrico Macias, principalement pour compléter prochainement ici ma réponse à un commentaire de Philippe R.
Ensuite, en toute fin de parcours, je suis arrivé au stand du fleuriste. Un gars sympa, mais très bavard (il faut parfois attendre longtemps pour avoir un prix quand il est en pleine discussion avec un client), qui est donc fleuriste sur les marchés dans le coin depuis plusieurs années, mais que j'avais vu plusieurs fois avant ça vendre des disques sur les vide-greniers (je crois bien que c'est à lui que j'ai acheté le maxi d'Anarchy in the UK, quelques semaines après avoir trouvé le 45 tours). Et il lui reste certains de ses disques puisque, régulièrement, il en ressort quelques caisses qu'il met dans un coin de son stand.
C'était le cas à Fontaine, avec des albums trop chers à 5 €, et des 45 tours qui pour la plupart ne valaient pas les 1 € qu'il en demandait, mais pour les deux que j'ai achetés c'était un prix tout à fait correct : un bel EP de Stella que je n'avais pas, Le folklore auvergnat, et ce disque de chants du Bengale.
Ce disque a plus de cinquante ans, mais il est en parfait état. C'est d'abord sa superbe pochette qui m'a attiré. Elle est peinte par un certain G. Justh, qui a signé un grand nombre des pochettes de cette série de petits disques de Chant du Monde, récompensée par le Grand Prix du Disque en 1956. Il y en a une dans la Collection Kangourou et trois autres en vente chez Vinyl West.
On a évidemment tendance à parler de 45 tours à propos d'un disque comme celui-ci car il en a exactement le format, mais il s'écoute en 33 tours. Seulement, 33 tours est devenu au fil du temps équivalent à disque 30 cm, alors le mieux est peut-être d'opter pour mini 33 tours, le pendant du maxi 45 tours 30 cm... En tout cas, l'avantage de ce format est de permettre d'y caser presque un quart d'heure de musique.
Je ne connaissais bien entendu absolument rien des chants du Bengale, ni de la musique de cette région. Les chants sont interprétés en solo par Hemlata Devi (je n'ai trouvé aucune information en ligne à son sujet), qui s'accompagne suivant les titres, comme nous le précisent les notes de pochette très érudites de Jérome Dior, de tabla, d'ékatare, de kartala, de mangira, de jhanjhas et même, en prélude à l'un des titres, de vansari (une flûte de bambou).
Les neuf chansons sont groupées en trois thèmes, Les travaux et les fêtes, Chants philosophiques et Les bateliers du Gange. Sans trop de surprises, ce sont les chants du premier thème qui ont ma préférence, surtout la Chanson du cantonnier et la Danse des bâtons. L'ensemble est en tout cas très beau, très dépouillé. Le fait de ne comprendre absolument rien aux paroles entraîne une écoute purement phonétique du chant qui fait parfois apparaître des suites de sons surprenantes  ("Chamallow" ? !).
D'autres disques de chants du Bengale existent et sont disponibles en CD mais j'ai bien l'impression que ces enregistrements d'Hemlata Devi n'ont jamais été réédités.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Un fleuriste qui écoutait les pistols, j'aurais plutôt penché pour jojo , comme quoi la vie est pleine de surprise. Belle pioche pour ce disque!
Quant à Enrico, il y a longtemps que je sais que tu es prêt à tout dans les moments extrèmes!
Babaille ph

LinkWithin

Linkwithin