28 mars 2012

CONGO RHYTHM


Acquis chez Emmaüs à Tours-sur-Marne le 24 mars 2012
Réf : 7 EMF 291 -- Edité par La Voix de son Maître en France vers 1962
Support : 45 tours 17 cm
Titres : L'ENSEMBLE FRANCO-VICKY-ESSOUS : Alliance mode succès -- DE WAYON accompagné par FRANCO-ESSOUS : Tongo se elangisa -/- VICKY ET L'ORCHESTRE O.K. JAZZ : Nakolela mama azonga -- Ah bolingo pasi

En allant samedi chez Emmaüs à Tours, je me disais que ça faisait bien longtemps, au moins un an, que je n'y avais pas trouvé de disque vraiment intéressant. En fait, les archives du blog montrent que ça fait bien plus longtemps que ça puisque que le dernier disque chroniqué en provenant a été acheté il y a plus de trois ans. Et encore, ce 45 tours des Halfbreeds était intéressant, mais pas renversant.
Je ne nourrissais donc pas de grands espoirs en arrivant, même si j'ai d'emblée trouvé deux CD de Peter Tosh à 1 €, d'autant qu'un coup d'oeil rapide au rayon des vinyls m'a appris qu'il n'y avait visiblement pas eu de gros arrivage de disques depuis mon dernier passage au coeur de l'hiver.
J'ai quand même, par acquis de conscience, passé très rapidement en revue les différents bacs de disques, et bien m'en a pris puisqu'à un moment mes yeux ont attrapé au vol la mention "Congo" sur une pochette. Mes doigts étaient déjà quatre ou cinq disques plus loin. Je suis revenu en arrière. Plein d'excitation, j'ai sorti la pochette de ce disque dont je venais de découvrir le recto et, comme elle était décollée sur un côté, je me suis retrouvé avec dans les mains le disque lui-même, sur  lequel j'ai tout de suite vu le nom de l'Orchestre O.K. Jazz.  Sentiments contradictoires : pendant un instant j'étais tout content d'avoir trouvé ce 45 tours, et en même temps je pestais car j'avais l'impression que le disque et la pochette ne correspondaient pas. Un quart de seconde de plus, le temps de retourner la pochette, et j'étais rassuré...
Il faut savoir que, avec Philippe R., ça fait bien deux ans qu'on bave sur les pochettes des éditions françaises années soixante des disques de Franco, telles qu'on les voit sur les blogs où en illustration des sons mis en ligne sur YouTube. Evidemment, on rêvait de de tomber un jour sur un de ces disques d'occasion, sur un vide-grenier ou dans un dépôt-vente, tout en sachant que ces disques avaient dû être peu distribués en France métropolitaine. Mais certains coups de chance espérés finissent par arriver et là j'ai presque sauté de joie !
Ce disque est le quatrième édité par La Voix de Son Maître/Pathé Marconi en France, après trois numéros d'une série "O.K. Jazz". Mon exemplaire a dû être intialement vendu, si j'en crois le tampon au dos, par le magasin La Radio Africaine à Dakar, tenu par C. Bernardot, en 1962.
Les enregistrements ont été initialement publiés en 78 tours au Congo par le label Loningisa et ils font partie (ça rajoute bien sûr  à l'intérêt de ce disque) des tous premiers disques de Franco et de ses différents acolytes de l'O.K. Jazz.
La chronologie de l'orchestre, celle de ses débuts en particulier, est plutôt compliquée. Retenons que le groupe a été officiellement lancé sous ce nom  à l'O.K. Bar le 6 juin 1956 et que, dès le 27 décembre de cette année-là, plusieurs membres importants l'ont quitté pour rejoindre le label concurrent Esengo puis fonder le groupe Rock-A-Mambo. Parmi eux, on compte Essous (décédé en 2009) et Rossignol. La face A de mon EP correspond à un 78 tours sorti en décembre 1956, avec donc la première formation de l'O.K. Jazz. La seconde formation est lancée dès le 31 décembre 1956 et c'est elle qui a enregistré (en 1957 je crois bien) les deux titres de la face B du EP.
Quelle que soit la formation, le résultat est excellent !!! La grande différence avec les enregistrements ultérieurs de Franco sur 33 tours, c'est que, comme l'explique le Dr Kazadi wa Mukuna dans les notes de pochette du CD Originalité, l'introduction de la guitare électrique dans la musique congolaise moderne était alors toute récente et, combinée avec la durée limitée à trois minutes d'une face de 78 tours, elle empêche ici les musiciens de se lancer dans des improvisations. Cependant, les chansons comptent déjà des interludes instrumentaux assez longs.
Deux des titres présentés ici sont des rumbas. Sur Alliance mode succès, qui compte notamment une énumération de prénoms féminins, le style Franco est déjà bien en place. La guitare électrique et les cuivres ont la vedette, ensemble ou séparément, et on imagine bien justement les longues parties instrumentales qui auraient pu compléter cette chanson sur un 33 tours. Cette chanson a été incluse sur la compilation Rumba on the river.
L'autre rumba, Nakolela mama azonga, est encore plus enlevée si c'est possible. Il y a une basse très marquée, et aussi de la guitare  électrique et des cuivres, bien sûr. Ce titre a été repris en CD sur Merveilles du passé vol. 1.
Tongo se elangisa, un boléro, pâlit peut-être un peu en comparaison des autres titres présentés ici, mais d'aucuns se contenteraient d'une chanson de cette qualité !
Ah bolingo pasi, repris en 1999 sur le CD Originalité, a été enregistré avec des joueurs de cuivres sénégalais de passage.  Le titre est affiché comme un
Cha cha cha mais je dois avouer que je n'arrive pas à reconnaître à l'écoute le rythme de cette danse si populaire à l'époque. Ce qui me marque surtout et me réjouit, c'est la ligne rythmique aussi originale qu'intéressante, lancée par les cuivres vite renforcés par une contrebasse énorme. C'est inouï et suprêmement dansant. Et si je cherchais un son à échantillonner, j'y jetterais une oreille attentive...
En conclusion de ce billet, j'ai une pensée pour Kasongo Musanga qui s'était lancé dans l'aventure d'un blog, Franco et TPOK Jazz Restored, blog que j'avais eu l'occasion de consulter lors de mon précédent billet sur Franco il y a deux ans. Kasongo est mort il y a un an dans un accident de voiture.
J'y ajoute un salut à Clément Ossinonde, dont les nombreux articles parus sur CongoOne m'ont fourni les principales informations sur l'histoire de l'Orchestre O.K. Jazz.

3 commentaires:

debout a dit…

Les trois compiles congolaises double CD (rumba on the river/rumba rock/pont sur le Congo) sont absolument recommandables à tout à chacun voulant "découvrir" le genre.

Le Colonel a dit…

Hello, merci pour le bouquin je suis dedans jusqu'aux coudes.
Pour le congo et la rumba, si t'as des questions tu peux consilter mon pote José Nzolani sur son site: nzolani.net

C'est un spécialiste de la chose.

Votre Colonel

Pol Dodu a dit…

World Service publie actuellement une série de billets en hommage à Franco à l'occasion du 75e anniversaire de sa naissance. Le dernier en date, On sort O.K. propose en téléchargement trois EP du début des années 1960, dont Congo rhythm.

LinkWithin

Linkwithin