01 mars 2012

THE SMITHS : Reel around the fountain


Acquis avec le n° 15 de Jamming! à Londres vers septembre 1983
Réf : Page 3 -- Edité par Rough Trade en Angleterre en 1983
Support : Impression papier 20,5 x 14,5 cm
Titres : Reel around the fountain -/- Jeane

Le week-end dernier, en faisant du rangement, j'ai eu à déplacer une pile de vieux magazines anglais, parmi lesquels le n°15 de Jamming!, un des deux seuls que j'ai jamais acheté de ce fanzine devenu magazine vendu en kiosque.
Ce numéro-là, c'est clair que je l'avais acheté pour sa couverture avec Elvis Costello, que je m'apprêtais à voir en concert pour la deuxième fois, le 24 octobre 1983 à l'Hammersmith Palais.En feuilletant le magazine, c'est sur une publicité pour le deuxième single de The Smiths que mes yeux se sont arrêtés.
Il y a de nombreux cas de disques dont la parution a été annulée au dernier moment, pour une raison ou pour une autre, parfois même après que des échantillons test-pressings ont été diffusés aux médias. Pour ma part, je crois que je n'ai qu'un seul disque de ce genre, le maxi inédit d'Upside down de The Jesus and Mary Chain.
Rough Trade a diffusé des 45 tours test-pressings (sans pochette) de Reel around the fountain avant d'annuler la sortie du disque au dernier moment. Ils avaient une très bonne raison pour le faire : les Smiths venaient de composer une nouvelle chanson, This charming man, et le label a pensé, à raison, tout le monde ou presque doit être d'accord, que ça ferait une meilleure face A.
This charming man a été très vite enregistré et est sorti quelques semaines plus tard, avec le même n° de catalogue que celui initialement prévu (RT 136), mais ce qui est fascinant, c'est de découvrir que, comme le prouve cette publicité, la photo de Jean Marais tirée du film Orphée de Jean Cocteau qui est éternellement associée à This charming man avait initialement été choisie par Morrissey pour illustrer une autre chanson !
Ce disque ne figure pas au catalogue de Vivonzeureux Records et ne compte donc pas parmi Mes disques virtuels, mais il rentre quand même parfaitement dans cette catégorie.
Connaissant le culte que leurs fans vouent aux Smiths, il n'est pas surprenant de constater qu'un petit cercle d'entre eux a pris la peine de reconstituer, sur le blog Extra track (and a tacky badge), ce 45 tours resté virtuel.
On peut y entendre la version inédite de Reel around the fountain prévue pour ce single, produite par Troy Tate lors des sessions rejetées pour le premier album. Elle est donc différente de celle qu'on trouve sur l'album The Smiths et de celle enregistrée lors d'une Peel session, ma préférée, reprise sur Hatful of hollow.
En face B, on trouve Jeane, dans la version sortie en face B de This charming man. Excellente chanson, et sans contexte le seul gros manque de la compilation Hatful of hollow. Peut-être parce que la version enregistrée avec Sandie Shaw est encore meilleure, mais probablement plutôt parce que cet enregistrement est issu des sessions Troy Tate.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin