24 mars 2012

THE BAPTIST GENERALS : Void touching faster victuals


Acquis par correspondance via Amazon aux Etats-Unis en mars 2012
Réf : SPCD 609 -- Edité par Sub Pop aux Etats-Unis en2002
Support : CD 12 cm
Titres : Going back song -- Jim's head -- Fucked up life -- Unimaginative

Les Baptist Generals font partie de ces nombreux artistes américains qui trouvent plus de soutien en Europe que chez eux, chez les Hollandais (Munich Records) ou les allemands (Glitterhouse) notamment. Dans la même catégorie, rock/folk/country lo-fi ou non, on trouve Steve Westfield, Ramsay Midwood, Johnny Dowd, mais aussi Bobby Bare Jr, Lambchop, Vic Chesnutt, Howe Gelb même et plein d'autres.
Dog, leur premier EP, est sorti aux Etats-Unis chez Quarter Park en 2000. En Europe, Munich en a fait un vrai premier album en y ajoutant six titres. Le deuxième album, No silver/no gold est sorti en 2002, toujours chez Munich et Glitterhouse en Europe, mais il a aussi eu droit à une sortie aux Etats-Unis en 2003, chez Sup Pop s'il vous plait. C'est pour annoncer l'arrivée prochaine de l'album que Sub Pop a diffusé fin 2002 Void touching faster victuals, un EP au titre intriguant : "Void", c'est sûrement un "Avoid" qui a perdu son "A", mais j'ai du mal à comprendre le "faster" associé à "victuals".
Going back song est l'une des nombreuses excellentes chansons de No silver/no gold (disponible en téléchargement gratuit chez Sub Pop). Plutôt lente, assez poignante, au son brut comme il se doit (le groupe a l'habitude d'enregistrer dans une boutique ou un garage, dans les conditions du direct), associant sons électriques et acoustiques, l'ensemble étant rythmé par la guitare acoustique du chanteur et meneur du groupe Chris Flemmons.
Les trois autres titres ne sont disponibles que sur ce disque. C'est Jim's head surtout qui m'a donné envie d'investir dans ce CD. En effet, Dog s'ouvrait sur 2/3rds Jim's head, un titre d'1'20. Les 2/3 se rapportent non pas à la tête de Jim, qui est bel et bien complète même si elle est détachée du corps de Jim qui s'est pris des barbelés à moto à plus de 150 à l'heure (en l'air, la tête se surprend à entonner des chants religieux...), mais à la chanson elle-même qui est coupée avant la fin par l'aboiement d'un chien (celui du titre et/ou de la pochette ?). Cette fois-là, ça se passe assez calmement. Quelqu'un dit "Stop it" et la chanson s'arrête aux deux-tiers. Par contre Ay distress, le titre d'ouverture de No silver/no gold, s'interrompt lui aussi avant la fin (ça ne peut pas être un hasard s'ils ont aussi mis en premier) avec le téléphone portable de Jim qui se met à sonner (il avait oublié de le laisser dans l'appartement). Et là, comme il l'expliquait à Munich Records dans une interview au moment de la sortie du disque, il se met dans une rage incontrôlée et se jette plusieurs fois contre une porte en métal. Ils ont gardé la prise car ils n'ont pas réussi à faire aussi bien dans leurs autres tentatives...
On a donc ici pour la première fois une version complète de Jim's head. L'intro instrumentale sonne bien, mais le chant est vraiment saturé et crasseux. Dommage car Chris fait des wou-wou et des ah-ah à la Frank Black qu'il n'y a pas sur Dog. la chanson fait 2'50, on pourrait donc dire qu'on a plus de 4/3 de Jim's head !
Les deux autres titres sont tout aussi bruts de décoffrage. Le meilleur est sans conteste Fucked up life, une chronique familiale poignante et désespérée, un titre qui aurait mérité d'être sur un album. Unimaginative est un cran en dessous, mais n'est pas mal quand même.
Etant donné que leur dernier disque est sorti il y a presque dix ans, j'ai été surpris de voir que Wikipedia parle du groupe au présent. Et effectivement, The Baptist Generals existe toujours. Depuis quelques années, le groupe a pris une option plus acoustique. Comme Chris Flemmons l'explique dans une interview au Dallas Observer, ils ont essayé plusieurs fois d'enregistrer un successeur à No silver/no gold, mais le résultat ne leur convenait pas. Ça devrait changer en 2012 : Chris Flemmons s'est retiré de la direction du festival 35 Denton qu'il a fondé il y a quelques années, et le groupe vient de passer une semaine à enregistrer un album annoncé pour le début de l'été.


Going back song en concert le 9 mars 2007 au Denton Center for the Visual Arts.

4 commentaires:

debout a dit…

je me souviens du disque avec le chien hachuré de noir et blanc, c'était comme une épreuve en quelque sorte, le disque qui vous fait dire "chante à ton cul, ta tête est malade !"
je pensais même qu'ils s'étaient suicidés depuis.

Pol Dodu a dit…

J'imagine que c'est une façon comme une autre de dire que leur son est rugueux et leurs thèmes pas toujours gais !!!
Mais en tout cas, je les aime bien quand même...!

debout a dit…

Rugueux certes !

Pol Dodu a dit…

Le nouvel album des Baptist Generals dont je parlais dans ce billet n'est pas sorti l'été dernier, mais il va finir par arriver. "Jackleg Devotional To The Heart" est annoncé pour le 21 mai, toujours chez Sub Pop et on peut télécharger "Dog that bit you" chez Magnet.
Toujours un chien, donc, toujours la même voix, mais un son un peu moins brut...

LinkWithin

Linkwithin