13 février 2010

WHITE DENIM : Workout holiday


Acquis chez Parallèles/Gilda à Paris le 4 février 2010
Réf : FTH053CDP -- Edité par Full Time Hobby en Angleterre en 2008 -- Promotional use only - Not for sale
Support : CD 12 cm
12 titres

Je ne connaissais pas ce groupe, et je n'aimais pas ce nom bateau, White Denim, mais j'ai tout de suite eu envie de prendre ce disque à cause de sa belle pochette, qui m'a fait penser au travail de Linder, notamment au verso de la pochette du single Never understand de Jesus And Mary Chain. Je l'ai écouté sans chercher à en savoir plus sur le groupe que ce qu'il y a d'écrit sur la pochette de cet album promo, c'est à dire rien.
Les premières notes du disque sont réservées à l'énergique batteur, qui me fait penser tour à tour à celui de Bow Wow Wow ou à Anton Fier sur le premier Feelies. Ce ne sont pas des références qui me viennent comme ça au hasard car, globalement, à l'écoute de ce disque les points de repère sonores qui me viennent sont presque tous de la période post-punk. Pour le premier titre, Let's talk about it,je pense au Wire des débuts, voire même à Way Of The West quand le morceau vire un peu dub dans la deuxième moitié. Le deuxième titre, Shake shake shake, quasiment un instrumental, est dans la même veine. Pour Sitting, l'irruption d'un piano surprend un peu sur ce disque où domine l'électricité et les rythmiques fracturées. Parmi mes autres titres préférés, I can tell m'évoque le Gang Of Four de Paralysed, Mess your hair up plutôt Sonic Youth et Heart from us all et WDA (un autre instrumental) me ramènent aux Feelies, mais plutôt à cause du son de la guitare électrique.
Avec toutes ces références, je ne voudrais pas laisser croire pour autant que White Denim se contente de repomper de grands anciens, au contraire. On peut très bien apprécier ce disque sans connaître aucuns de ces groupe du tournant des années 80 et, comme avec MOSKDL, on n'a pas l'impression d'écouter une pâle resucée d'une vague qui n'est plus nouvelle depuis longtemps, c'est pourquoi ce disque parvient à gagner mes suffrages.
Au bout du compte, j'ai fini par aller à la pêche aux infos sur ce groupe, qui est un trio américain. En tout cas, bonne chance à ceux qui souhaiteraient suivre de près toute leur production discographique : ils ont d'abord sorti en 2007 aux Etats-Unis deux EP, Let's talk about it et Workout holiday. En 2008, ils ont sorti en Europe seulement cet album, Workout holiday, composé en partie de titres de ces deux EP, mais réenregistrés. Plus tard dans l'année, ils ont sorti aux Etats-Unis un premier album différent, Exposion, qui comprend des titres de l'album Workout holiday, mais peut-être bien dans des versions encore différentes. Ah ah ! Je vous avais dit que c'était pas simple !

Heureusement, il semble que leur vrai deuxième album, Fits, est sorti de façon identique des deux côtés de l'Atlantique.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin