05 janvier 2020

KISS AMC : My Docs


Acquis à Londres au début des années 1990
Réf : 20 736 2 - CDXAMC 1 -- Édité par Syncopate en Angleterre en 1990
Support : CD 12 cm
Titres : My Docs (7" mix) -- My Docs (TwoTone mix) -- Come again (7" mix) -- My Docs (Dubstrumental)

L'autre jour, j'ai lu un article du Guardian à propos de clients qui se plaignent de la mauvaise qualité de leurs Doc Martens et qui font le lien avec le rachat de la société par un groupe financier et le transfert d'une partie de la fabrication en Chine. La direction actuelle dément, mais bon... Apparemment, une autre vénérable boîte, Solovair, qui a longtemps fabriqué les Docs sous licence, continue à fabriquer au Royaume-Uni des chaussures de qualité.
Je n'ai jamais porté de Doc Martens, mais à un moment j'ai bien failli en acheter. Je pense que mon choix se serait porté sur des chaussures basses. Par contre, l'article m'a rappelé les fois où, dans les années 1980 jusqu'au début des années 1990, je partais à Londres avec, dans ma liste de courses pour les copains, une paire de Docs précise à acheter à la fameuse petite boutique dont tout le monde se repassait l'adresse, à Camden Town, près du métro, pas loin de Rock On je crois.
Et pendant que j'y étais, j'ai ressorti cet hymne 100% hip-hop optimiste aux Docs, dont la pochette est parée de deux chaussures gaiement décorées.
Kiss AMC est un duo composé de Christine "Kiss" Leveridge et d'Ann Marie Copeland (AMC). Originaires de Manchester, elles ont publié des disques de 1987 à 1991, soit quatre singles et demi, mais pas d'album. Leur premier demi-single, Kiss AMC, était partagé avec Ruthless Rap Assassins, considéré comme le groupe frère de Kiss AMC et ce à double titre, d'abord parce que les deux formations ont beaucoup collaboré (la plupart des titres de Kiss AMC sont écrits ou co-écrits par des membres de Ruthless Rap Assassins), et aussi, tout simplement, parce que Christine Leveridge est la sœur de Paul Leveridge, alias Kermit, membre de Ruthless Rap Assassins avec les frères Anderson et Carson Hinds et futur accolyte de Shaun Ryder au sein de Black Grape.
Leur titre qui a été le plus remarqué, c'est A bit of..., le troisième single (1989), qui était initialement titré A bit of U2, puisqu'il contient un échantillon de New year's day.
My Docs, paru l'année suivante, n'a pas eu le même succès, ce qui explique sûrement pourquoi j'ai trouvé très rapidement ce disque en solde pour presque rien.
Pourtant, le titre est bon dans son style, et les samples sont encore légion. A l'écoute, j'ai reconnu tout de suite l'emprunt à One step beyond de Madness et j'ai saisi la référence à These boots are made for walking. Par contre, étant donné que je connais le disque et que je l'ai chroniqué, j'aurais dû reconnaître l'extrait vocal de Get down and get with it extrait de Slade Alive !. Et je ne suis pas capable de reconnaître les emprunts à Skinhead moonstomp de Symarip et Ain't we funkin' now de The Brothers Johnson.
La version originale de My Docs est très bien, donc, super entraînante, mais il y tellement de sons empilés les uns sur les autres que c'est presque trop chargé. Le TwoTone mix a une sonorité ska plus marquée, sans surprise, mais, avec l'orgue, on est plutôt dans le ton de Ghost town ou d'In the studio des Specials. Bizarrement, Madness est absent de ce mix. Le Dubstrumental est peut-être ma version préférée des trois.
Come again est une très bonne face B, avec des échos de De La Soul avec ses "Plus" et ses "One two one two".
Pour la vidéo de My Docs, Kiss AMC a fait appel à des invités de marque. Là encore, je ne l'aurais pas remarqué par moi-même, mais c'est signalé dans la discographie de Slade, C'est Noddy Holder lui-même qui rejoue ses hurlements de Slade Alive ! dans la vidéo ! Et c'est bien une grande figure de Manchester, Frank Sidebottom, qui apparait à plusieurs reprises dans la vidéo.
Comme quoi, des godasses peuvent inspirer une bonne chanson ! Cette pépite obscure a déjà trente ans mais, comme elle n'est pas recherchée, on peut se procurer le disque pour presque rien et, même avec les frais de port, c'est encore beaucoup moins cher qu'une paire de Docs d'occasion !

A écouter :
Kiss AMC : Come again



2 commentaires:

Anonyme a dit…

Si le sample Madness est fugace au moins la ref à slade s'entend et saute aux yeux. Au début j'ai trouvé qu'elles avaient trouvé le sosie rêvé et à la lecture je vois que c'est encore mieux. Le lien entre les deux styles est très lâche mais ça fait plaisir de voir cette ref d'un groupe dont on parle tjrs très peu et qui pourtant à sa façon a remis dans le rock cette idée de fraîcheur et de simplicité qui avait disparu à l'époque. My docs c'est très bien , je ne connaissais pas bien sûr et si le clip est un peu trop déclencheur épileptique il est drôle quand même.Ph

Pol Dodu a dit…

Je ne pensais pas que ça te plairait, Philippe...

LinkWithin

Linkwithin