01 janvier 2020

MES GRANDES TROUVAILLES DE CHINE 2019

Voici une nouvelle sélection de mes découvertes discographiques achetées d'occasion pendant l'année écoulée et chroniquées ici.
Je chronique de moins en moins de disques dans le blog (60 en 2019 contre 120 en 2010, soit moitié moins), la sélection se fait donc sur un plus petit corpus.
Sur ces 60 chroniques, environ les deux-tiers (40) concernent des disques acquis en 2019, mais quand on enlève les cadeaux et les disques achetés neufs (dont les excellentes nouveautés de Philémon Cimon, Arlt, Gilia Girasole et Ray Bornéo, The Ready-Mades et Porta S., par exemple), il doit rester une grosse vingtaine de disques achetés d'occasion, parmi lesquels j'en ai retenu 10 pour la liste d'aujourd'hui.
Sur ces 10 disques, il y en a 2, signe des temps, que j'ai chinés en ligne sur Discogs. Les deux fois, cet achat a été inspiré par une compilation de Born Bad Records. On compte dans le lot un seul 33 tours, 2 CD et 1 78 tours, ce qui fait que les 45 tours (6) dominent encore largement.
Mes deux meilleurs souvenirs de l'année dans ce domaine restent les deux 45 tours de Brigitte Fontaine vieux de cinquante ans trouvés sur le trottoir d'une banlieue parisienne et le petit lot de 45 tours cambodgiens trouvé pendant l'été à la ressourcerie tout près de chez moi.

Un clic sur le titre ou la pochette vous emmènera sur la chronique correspondante.
Les disques sont listés dans l'ordre d'apparition de leur chronique sur le blog.



Un groupe pop léger américain habilement flairé dans un rayon de Noz.


Suite à la parution de la compilation Antilles méchant bateau, je n'ai pas réussi à me procurer le 45 tours de Daniel Forestal qui contient Ces p'tits je t'aime. Mais celui-ci, qui contient Le métis et En ka senti en ka houmba, est très bien lui aussi.


Un disque indonésien trouvé chez Emmaüs à Reims. Une production officielle, ce qui ne l'empêche pas d'être de grande qualité.


Un album pioché dans les soldes de Cash Express. L'un des nombreux disques de musiciens antillais chroniqués cette année. Je n'en attendais pas grand chose, mais ce fut une excellente surprise, avec notamment des chansons très fortes comme Fre d'Afrik et Tou piti.


Une vraie rareté. Deux excellentes chansons parues hors album. Super !


Une bonne surprise. Pas seulement un disque tahitien de plus, mais une production qui réussit le mariage improbable du chant tahitien et du son rock sixties.


Six mois plus tard, toujours aucune information sur les artistes et les titres de ce 45 tours surprenant paru au Cambodge.


Une excellente version instrumentale de la chanson connue en anglais sous le titre Brown skin gal. Je regrette de ne pas avoir pris ce jour-là tous les 78 tours afro-cubains du lot. D'autant que j'ai trouvé peu d'autres 78 tours tout au long de l'année.


Je recherche depuis cet été Tu as calé le moteur par Henri Debs. Je ne l'ai pas encore trouvé, mais j'ai eu la bonne surprise de tomber à la place sur cette reprise dont j'ignorais l'existence.


L'une des meilleures rééditions de l'année, c'est sans doute Un dandy en exil de Mazouni chez Born Bad, une compilation qui m'a incité à acheter cet excellent 45 tours.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin