18 août 2017

NANCY SINATRA : Country, my way


Acquis chez Récup'R à Dizy le 24 septembre 2016
Réf : CRV 6072 -- Édité par Reprise en France en 1967
Support : 33 tours 30 cm
11 titres

L'autre jour, en rangeant des disques, je suis retombé sur cet album à la pochette qui claque qui fait partie du super lot de 33 tours Vogue que j'ai trouvé à Dizy l'an dernier, comme le Dion, un Sandie Shaw et plein d'autres.
Du coup, je l'ai réécouté et j'ai eu envie de le chroniquer. Ça tombe très bien car, le 2 août dernier, peut-être pour marquer les cinquante ans de ce disque, le site officiel de Nancy Sinatra a publié un article très complet, Nancy’s Nashville horizon: An appreciation of “Country, My Way”. On y trouve plein d'informations et de documents sur le contexte de la production du disque, l'enregistrement et un panorama détaillé des onze chansons. Je vais bien sûr y puiser quelques informations, mais je vous conseille vraiment de lire cet article car je ne vais pas m'amuser à tout recopier ici.
L'année 1967 a été bien occupée pour Nancy Sinatra : elle a enregistré la chanson du film de James Bond You only live twice, elle a produit une émission de télévision, Movin' with Nancy, sorti deux albums (celui-ci et la "bande originale" de l'émission de télé, avec Some velvet morning dessus) et tourné un film avec Elvis Presley, Speedway.
Comme son titre l'indique, le concept de cet album est simple : Nancy fait de la country, mais à sa sauce. C'est à dire qu'elle enregistre à Nashville, mais avec ses producteur et arrangeur habituels, Lee Hazlewood et Billy Strange.
Comme c'est l'habitude à Nashville, les musiciens sont des pros du studio. Là, je veux bien croire que c'est la crème de la crème car, sans être un spécialiste, je connais la plupart de leurs noms : Buddy Harman, David Briggs, Buddy Emmons, Charlie McCoy,...
Le disque a été enregistré en avril 1967 en trois "sessions". Ce n'est pas précisé, mais je pense qu'une session dure une journée.
En France, Vogue avait décidé de faire du Skate la danse de l'été 1967, en s'appuyant sur deux disques, Al Capone de Prince of Wales Stars et Jackson de Nancy Sinatra qui, partout dans le monde, a mieux marché en 45 tours que You only live twice. C'est pour ça que la pochette française de l'album, contrairement à l'américaine, s'orne d'un immense "Jackson" et que l'ordre des titres a été modifié, pour mettre Jackson en ouverture du disque et l'autre duo avec Hazlewood en ouverture de la face B.
Pour le choix des chansons, en-dehors d'une version de By the way (I still love you), écrite et précédemment enregistrée par lui-même, Lee explique qu'il a fait le tour des éditeurs musicaux de la ville, qu'il en est revenu avec une centaine de chansons et qu'ils ont fait leur choix avec Nancy ensuite pour en enregistrer onze. On peut penser qu'ils ont aussi et surtout regardé les classements de ventes country des mois précédents, puisque huit des titres choisis venaient d'être des succès.
En tout cas, les chansons sont bonnes et le disque dans son ensemble est excellent.
Jackson, qui ouvre donc le disque, est une chanson écrite en 1963 par Billy Edd Wheeler, avec l'aide, sous pseudonyme, de Jerry Leiber. Il l'avait enregistrée cette année-là sur son album A new bag of songs, mais le Kingston Trio avait publié la version originale quelques mois plus tôt sur Sunny side !
Mais c'est Johnny Cash et June Carter qui en ont fait un tube début 1967. Sans vergogne, Nancy et Lee leur ont emboîté le pas (et je crois que je préfère cette version) et ont eu également beaucoup de succès avec cette chanson, placée en face B de You only live twice, mais que les programmateurs radio et le public ont préférée.
L'autre duo avec Lee, c'est une version de Oh lonesome me de Don Gibson, avec la voix de Lee qui domine un peu. Il y a des centaines de reprises de cette chanson mais celle-ci, survitaminée, est sûrement l'une des meilleures.
Pour le reste de l'album, on peut diviser les titres entre ceux au tempo plutôt lent et ceux rapides.
Pour les lents, c'est de très bonne qualité et bien chanté de Walk through this world with me à End of the world, en passant par It's such a pretty world today, When it's over de Hank Cochran, Lonely again et le très beau By the way (I still love you).
J'ai toujours tendance à préférer les titres rapides, et je les trouve particulièrement réussis ici, que ce soit Get while the getin's good, Lay some happiness on me avec ses accents gospel ou la tout aussi excellente Help stamp out loneliness, malheureusement la seule chanson de l'album que je n'ai pas trouvée en ligne.
Il est clair que, tant que je continuerai à trouver près de chez moi des disques de cette qualité à 2 €, je continuerai à passer du temps à les chercher...

Une liste permet d'écouter l'album presque entier sur Youtube.


Nancy Sinatra et Lee Hazlewood, Jackson, dans l'émission Movin' with Nancy, 1967.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

effectivement la version est très bonne, orchestration parfaite et la voix de Lee H, en ce qui concerne Nancy S elle ne fait guère mieux que June C! Gros tube à l'époque. Les musiciens de nashville on les retrouve sur le 33t country de notre pétroleuse nationale yvette horner, qui du point de vue orchestration est de haute tenue par rapport aux originaux, la pochette elle même est irréprochable
Je ne comprends pas le rapport entre l’ineffable régine et les choix de vogue par rapport à Jackson et al capone, elle était impliquée dans les décisions de Vogue? Bon encore un lp que j'aurais aimé avoir pour les oreilles mais la vue aussi, la fille était sexy comme on disait à l'époque.... Et moi je suis resté qd même un peu macho sûrement.

Pol Dodu a dit…

Pour Régine, j'ai fait une erreur en parlant de "collaboration" entre elle et Vogue pour promouvoir le Skate. J'ai corrigé la chronique.
En fait, je me souvenais de ma chronique de Al Capone par Prince of Wales Stars, dans laquelle je faisais un lien vers un extrait du Palmarès des chansons du 30 mars 1967 dans lequel on voit Régine danser le Skate sur la version d'Al Capone par Les Haricots Rouges.

debout a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=qOuPchUUqkQ

https://www.youtube.com/watch?v=KO2xxCaDlSE

de Nancy... en Scylla ???

Pol Dodu a dit…

Ah ah, je ne connais pas cette chanson, et encore moins sa reprise.
La version originale aurait bien convenu à Françoise Hardy, je trouve.

LinkWithin

Linkwithin