15 août 2017

BILL WYMAN : (Si si) Je suis un rock star


Acquis probablement chez Royer ou sur le vide-grenier du Jard à Epernay dans les années 2000
Réf : AMS 12-9157 -- Édité par A&M en France en 1981
Support : 33 tours 30 cm
Titres : (Si si) Je suis un rock star -/- Rio de Janeiro

Je n'ai aucun souvenir d'avoir entendu ce 45 tours solo de Bill Wyman au moment de sa sortie en 1981. Il a pourtant eu un certain succès, notamment en Angleterre. Ce n'est qu'en 2000, alors qu'on était en vadrouille avec Philippe R. pour voir Giant Sand en concert en Hollande, que les copains qui nous hébergeaient nous ont fait découvrir cette chanson. Il a fallu attendre encore quelques temps pour que je dégote ce maxi.
Il me parait évident que (Si si) Je suis un rock star est une chanson qu'il ne faut surtout pas prendre au sérieux. C'est quelque chose de très léger, une galéjade, mais en même temps, elle est bigrement efficace, entêtante et drôle. Une réussite d'un point de vue pop, donc.
On trouve sur Wikipedia une anecdote qui permet de comprendre comment le bassiste des Stones, plus connu dans son parcours solo pour son travail avec son groupe les Rhythm Kings, s'est retrouvé dans les hit-parades : cette chanson, il l'a écrite dans l'intention de la proposer à Ian Dury, mais son entourage l'a persuadé de l'enregistrer lui-même. Et quand on la réécoute en le sachant, on se dit que c'était bien vu : on imagine bien Ian Dury chantant ça, dans la foulée de Hit me with your rhythm stick. Mais Wyman s'en sort très bien tout seul avec ce qu'il appelle son "cockney French".
Il y a un batteur et un guitariste sur l'enregistrement, mais Bill fait tout le reste en plus du chant, soit la basse et tous les synthés (il en jouait aussi avec les Stones à cette époque). Un autre point de référence pour ce single, avec son style électro-caribbéen et ses touches francophones, c'est bien sûr le Wordy rappinghood de Tom Tom Club. Les deux devaient s'enchaîner parfaitement dans les discothèques je trouve que cette version maxi très longue (7'24, la version album ne faisant "que" 5'59 et celle du 45 tours 3'21) est très réussie.
Côté paroles, c'est des plus simples : Bill drague une brésilienne à Londres et l'invite à le rejoindre chez lui en France, en insistant bien qu'il est une rock star. Mais la touche comique qui fonctionne toujours très bien avec moi, ce sont les quelques phrases de franglais qu'on y trouve :
"Je suis un rock star
Je avais un residence
Je habiter la a la South of France
Voulez-vous partir with me ?
And come and rester la with me in France"
A un autre moment, en proposant de prendre l'hovercraft pour traverser la Manche, il dit, en anglais, "Ils croiront que je suis ton Papa et que tu es ma fille". Ce vers prend une saveur particulière quand on sait que, en 1989, à 52 ans, le Bill a épousé une jeunette de 18 ans que, parait-il, il fréquentait depuis plusieurs années déjà.
La face B, Rio de Janeiro, pour rester au Brésil, j'en parle pas, c'est de la daube. Notons juste que le batteur est Jim Phantom, des Stray Cats et que, sur l'album correspondant, Bill Wyman, il y a aussi Brian Setzer à la guitare sur un titre.
Il suffit de le voir poser sur les photos de pochette et de le regarder "danser" dans la vidéo pour se rendre compte que Wyman n'est pas vraiment taillé pour être en tête d'affiche. Dans son passage télé à Top of the Pops (ci-dessous), il réprime plusieurs fois un sourire et semble un peu se demander ce qu'il fait là. Ou peut-être que, comme moi, il est en train de s'imaginer Mick Jagger en train de s'étrangler de jalousie devant sa télé parce qu'il lui a pris "sa" place. Il y avait de quoi rager : si Start me up s'est mieux classé dans les ventes anglaises que Si si, l'autre 45 tours des Stones de 1981, Waiting on a train, a fait beaucoup moins bien.

Bill Wyman a sorti l'an dernier un double CD, (Si si) Je suis un rock star - The best of Bill Wyman and Bill Wyman's Rhythm Kings, sur lequel on trouve la version courte de la face A et la face B de ce disque.


Bill Wyman, (Si si) Je suis un rock star, la vidéo.


Bill Wyman, (Si si) Je suis un rock star, le sourire aux lèvres sur la BBC à Top of the Pops.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin