06 août 2017

JUKE-BOX PARTY N° 1


Acquis à la déchetterie d'Ay le 4 août 2017
Réf : B 13.210 R -- Édité par Philips en France en 1959
Support : 33 tours 25 cm
10 titres

Je pourrais dire que j'ai du flair, mais ce serait plus faux que présomptueux. Disons que cette aventure relève d'abord d'une série de hasards, qui mis bout à bout pourraient faire accroire que c'était ma destinée !
Bon, après un bon moment passé à me la couler douce en vacances à la maison, il m'a pris l'idée vendredi de me donner une apparence d'activité. J'ai donc entrepris de vider un tas de gravats qui traînait dans un angle du grenier depuis au moins les suites de la tempête de décembre 1999.
J'ai rempli quelques seaux, que j'ai vidés dans des caisses. J'ai tout descendu sur deux étages. J'ai chargé le coffre de la voiture et, quand il a été plein, je me suis dit que j'avais juste le temps d'aller à la déchetterie avant qu'elle ferme pendant midi.
Celle de Mareuil est fermée le vendredi, alors je suis allé à Ay. La benne à gravats n'était pas disponible, alors l'employée m'a dit d'utiliser celle pour le tout-venant. Elle était presque pleine, alors on pouvait en se penchant récupérer les derniers objets jetés...
Bref, en balançant le contenu de ma première caisse, j'ai aperçu un truc marqué "Linda de Suza - Jean-Pierre Cassel". J'ai cru que c'était un calendrier, mais en y regardant de plus près pour souffler un peu entre deux caisses, j'ai vu qu'il s'agissait d'un 33 tours (La valise en carton, pas moins !). Il y en avait deux autres, de Linda de Suza seule. Mais du coup j'ai jeté un œil autour de moi et j'ai aperçu une poignée de disques, des 45 tours et un 25 cm, que je me suis empressé de mettre dans ma caque vide quand j'ai vu que c'étaient surtout des disques de musique latino-américaine et une compilation rock.
En regardant mieux, j'ai aperçu plus bas un 45 tours avec une pochette générique de La Voix De Son Maître / Pathé Marconi que je connais bien car c'est celle des 45 tours deux titres juke-box de Georges Jouvin. Et bingo ! Il s'avère que c'est un disque que je n'avais pas, avec deux titres extraits de son 25 cm Rocks !
Ce n'est qu'une fois dans ma voiture que j'ai mieux regardé les autres disques. J'avais vu écrits les titres Personality et A  teenager in love écrits sur la pochette du 25 cm, mais j'étais persuadé qu'il s'agissait de reprises, par Trumpet Boy, Tony Murena ou un autre orchestre français de ce genre. Mais j'ai eu un coup au cœur quand j'ai retourné la pochette et que j'ai vu que des gens comme Carl Perkins et Marty Wilde y figuraient !
C'est à un des rares moments de l'année où je ne cherche pas à me procurer de nouveaux disques qu'il m'en tombe ! Et une fichtre de belle pioche en plus ! Vive le recyclage des déchets !!
Ce disque porte le tampon de la collection Philips Bon pour la danse, qui est assez hétéroclite puisqu'on y trouve plusieurs parutions de Serge Gainsbourg, mais aussi des Danse Party à qui mieux mieux, chez Mylène Demongeot, Marie-Josée Nat et Marina Vlady, ou avec Yves Montand.
Je ne dirais pas que la pochette est belle mais, s'agissant d'une Juke-box party, elle est dans son sujet en nous montrant un gros plan sur les entrailles d'une de ces machines. A priori, il n'y a eu ensuite qu'un N° 2 dans cette série. L'année suivante, son équivalent s'appelait Hit-parade 60.
Au dos, on a droit à un petit mot de Jacques Plait, responsable des variétés chez Philips : "Voici une surprise partie jeune, fraîche, percutante et dynamique, spécialement faite pour les jeunes, avec les meilleurs titres du Hit Parade américain. Ne cherchez plus ! Vous venez de trouver LE disque qu'il vous fallait pour passer une bonne soirée entre amis.".
Certes, je viens effectivement de trouver ce disque, mais ce texte d'accompagnement est basique de chez basique. On est loin des petits délires de Boris Vian au dos de disques Philips ou Fontana...
L'album s'ouvre avec les deux faces d'un 45 tours de 1959 de Carl Perkins, et elles sont tout simplement excellentes. En dehors de ses classiques, je ne connais quasiment rien de sa discographie. Ici, Highway of love est un bon rock à la Elvis, avec de la guitare, bien sûr, mais aussi une bonne grosse contrebasse, beaucoup de saxophone et des chœurs qui pointent vers le gospel. Pointed toe shoes, dans un style rockabilly plus marqué, est peut-être encore mieux. Bien sûr, on pense à Blue suede shoes, avant même qu'il y fasse lui même référence.
Jacques Plait annonçait les meilleurs titres du Hit Parade américain. Il ne précisait pas que, en-dehors de ceux de Carl Perkins, la plupart d'entre eux sont des reprises des titres originaux enregistrées pour le marché anglais !
Mais ça ne veut pas dire que la qualité n'y est pas. Au contraire, les deux titres de Marty Wilde, par exemple, deux tubes en Angleterre, sont très bons, même si de toute façon Donna de Ritchie Valens ce n'est pas trop mon truc. Par contre j'adore sa version de A teenager in love et je ne suis pas le seul à penser qu'elle rivalise avec l'originale de Dion and the Belmonts. Sur cet enregistrement, il est accompagné par les Wildcats, soit Big Jim Sullivan à la guitare solo, Tony Belcher à la guitare rythmique, Brian Locking à la basse et Brian Bennett
à la batterie. Avec son refrain, A teenager in love saisit un aspect de la quintessence existentielle du rock, "Pourquoi dois-je être un ado amoureux ?".
Frankie Vaughan a lui aussi droit à deux titres sur l'album. Comme pour Marty Wilde, il s'agit de reprises anglaises sorties quasiment instantanément après les versions originales américaines. Ça n'a pas empêché Philips de sortir ces quatre titres en France sur des 45 tours compilation de la série série Hits from U.S.A., dont on voit les pochettes au dos de mon album.
Frankie Vaughan a plutôt une réputation de crooner. Il est accompagné ici par l'orchestre de Wally Stott et les Kaye Sisters. Sa version de Come softly to me est excellente, avec un très bon chant et les chœurs des sœurs Kaye. C'est différent, mais ça vaut la version originale plus dépouillée des Fleetwoods.
Pour Venus, il y a un petit gimmick avec des cordes pincées, à la guitare je pense, qui me fait la préférer à la version originale de Frankie Avalon. Cette reprise de Venus n'est sortie en Angleterre que sur un EP compilation de la série The big four, qui est à peu près l'équivalent de nos Hits from U.S.A.
Il y a de très bonnes choses encore dans les quatre autres titres. Notamment My heart is an open book par Jimmy Dean. Il est plutôt du monde de la country et ça s'entend. J'aime aussi beaucoup What a thrill de Bobby Lord.
La version de Personality de Lloyd Price par Joyce Shock, avec des accents jazz, est intéressante aussi, surtout à partir du premier refrain. Elle aussi a été publiée sur un Big Four anglais, et on la retrouve aussi sur une compilation 25 cm hollandaise qui compte quatre titres en commun avec mon disque.
Le titre le moins intéressant du lot c'est Morgen (One more sunrise) par Richard Maltby. L'intro fait peur, mais après c'est pour le coup juste de la musique de danse.
Au total, voici une compilation d'excellente tenue, qui ne m'a rien coûté et qui a ensoleillé ma journée de vacances. Que demander de plus ? Que la prochaine fois que j'irai à la déchetterie j'essaye de ramener le juke-box qui va avec ce disque ? On peut toujours rêver... En tout cas, pour mon deuxième et dernier voyage vendredi après-midi, la benne de tout-venant avait été changée et les Linda de Suza que j'y avais laissés s'étaient envolés avec !

Je ne vais pas refaire une fois de plus mon laïus d'énervement, mais on trouve Juke-box party N° 1 dans les collections de la Bibliothèque Nationale de France. Le disque a été numérisé dans le cadre d'un contrat passé avec une société privée, aux termes duquel on ne peut accéder librement pour l'instant qu'à 30 secondes de chacun des titres...!



3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai moi-même sauver des EP de la décharge et d'autres abandonnés dans une cave. Marty Wilde est un chanteur mésestimé car il a fait essentiellement des reprises, adoucit son répertoire et ne survivant pas au mersey beat. Il ne touche de fait plus grand chose car la plupart de ses resucées sont depuis dans le domaine public. Manque de bol pour le papa de Kim, une de ses rares compositions, Bad Boy adaptée par Francoise Hardy sous le titre Pas Gentille se verra dorénavant couplé dans les crédits du nom de notre chanteuse comme coauteur.

debout a dit…

En effet, tous ces titres sont parfaits et je ne déteste pas le "Morgen" de ce Richard Maltby dont il n'est pas certain que j'écouterais un album entier mais ce titre là, bon ben y a pire... et sur un juke box, je suis sûr que "ça l'fait" !

Anonyme a dit…

ah Msieur Dodu, aux intrépides rien ne résiste et la chance sourit. Un jour tu finiras par tomber sur un lot à carrefour ou lidll. Quand je pense aux hordes de requins qui en seront dépités au moins je me marre! Quant à marty si effectivement sa carriere n'a pas résisté aux vagues successives du rock il a pondu qqes titres pour d'autres qui ont du lui asuurer des revenus sympatiques.ph

LinkWithin

Linkwithin