23 décembre 2012

SADDLEBOP : Mr Iceman


Acquis à la Bourse aux disques de La Cartonnerie à Reims le 15 décembre 2012
Réf : IT 05-01 -- Edité par Ice Tunes en France en 2006
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Mr Iceman -- L.A.(Echoes'n organ Ice Tunes' remix) -- Dead beat descendant -/- On shakey ground we stand-- Moody (Bassholes/echoes'n organ Ice Tunes' remix)

Samedi en huit, il y avait une bourse aux disques sympa à La Cartonnerie, organisée avant la soirée rétro Back in time. Si le soir il y avait j'imagine une majorité de "jeunes" qui jouent à revivre les fifties et les sixties, l'après-midi c'était quand même une majorité de plus vieux qui cherchaient des disques de ces années-là, qu'ils ont vécues, dont une partie non négligeable avait dû assister au concert de Nico et Tangerine Dream à la Cathédrale de Reims en 1974, sujet d'un documentaire diffusé par France 3 cette même après-midi du 15 décembre.
Je n'ai pas fait de d'affaires miraculeuse mais j'y ai trouvé assez de disques pour ne pas en revenir déçu, notamment sur le stand de La Radio Primitive, qui revend une partie de son stock de disques, sûrement pour contribuer à financer son fonctionnement et le prochain déménagement de son studio.
Il n'y a pas de quoi s'en vanter, mais je crois que question éclectisme en goûts musicaux, je ne crains personne. J'ai quand même été suffisamment estomaqué par le choix de reprises sur ce maxi de Saddlebop, seule sortie d'un groupe que je ne connaissais pas du tout, pour décider aussitôt de l'acheter. Jugez-en : deux titres de The Fall des années 80 (L.A., extrait de This nation's saving grace et Dead beat descendant, sorti en face B d'un single et sur Seminal live), le Moody des soeurs post-punk funky d'ESG et, peut-être le plus surprenant, surtout dans ce contexte, une chanson de Johnny Dowd, On shakey ground we stand (sortie en 2002 sur The pawnbroker's wife). Johnny Dowd n'a pas encore eu droit à sa chronique de disque ici, mais ça fait des années que c'est prévu; d'ailleurs, un de ses CD est en bonne place depuis des mois sur ma pile de disques potentiels pour le blog, mais c'est un album et un album c'est du boulot, alors j'ai tendance à rechigner...
Avec tout ça, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avant d'écouter le disque, d'autant que les deux mentions de remix dans les crédits pouvaient faire penser à de la techno ou de la dance (sauf qu'il est précisé par ailleurs que l'enregistrement est "live" en studio...).
En fait, le ton est donné dès Mr Iceman, la seule composition originale du disque. Le son de Saddlebop mêle garage et psyché, associant guitare surf/twang et références aux années 80. La référence qui me vient immédiatement, c'est les Shamen de 1987, ceux du premier album Drop, avant l'ecstasy et l'acid house.
Les deux reprises de The Fall sont très bien (j'ai une préférence pour Dead beat descendant). Celle de Johnny Dowd est encore mieux, c'est l'une de ces valses glauques dont il a le secret.
Des trois titres du 45 tours d'ESG chez Factory (que je dois aussi chroniquer un de ces jours), Moody est mon deuxième préféré, après You're no good. Si j'en crois les crédits, cette reprise aussi inspirée d'une version enregistrée en 1997 par Bassholes avec April March au chant. Celle de Saddlebop est excellente, et c'est mon titre préféré du disque. Le groupe se lâche complètement, le son est énorme, c'est une grande réussite...
Mais qui c'est de groupe, alors ? J'ai assez vite retrouvé un vieux site datant de la sortie du disque qui m'a appris qu'ils sont originaires de Savoie et proches de la galaxie Larsen. Il y avait aussi les pseudos des membres du groupe (X-Ine, B-Gordini, M-Icetunes et S-Harvey), mais ce sont les quelques lignes de commentaires sur les sites de vente en ligne qui m'en ont appris plus, puisqu'il s'avère que Saddlebop associe des membres des Slow Slushy Boys, des Fast Wreckers et des Godzillas, dont certains ont été par ailleurs associés dans les Sweet Things.
En cherchant un peu et en recoupant les informations, il me semble avoir compris que X-Ine c'est Christine, la chanteuse des Godzillas et des Sweet Things; B-Gordini c'est Benny Gordini, alias Denis Oliveres, l'hyperactif membre des Slow Slushy Boys, mais aussi et entre autres des B Soul All Stars et de Benny Gordini with the Teen Axel Arkestra; M-IceTunes, avec un jeu de mots français-anglais sur son nom, ce serait Michel Cailleton, aussi des Slow Slushy Boys; et S-Harvey, logiquement, ce serait Stompin' Harvey, le batteur-chanteur de Stompin' Harvey and the Fast Wreckers.
A ma connaissance, et malheureusement, tout ce beau monde n'aurait sorti ensemble qu'un seul titre sous le nom de Saddlebop, sur la compilation Larsen A tribute to Nathaniel Mayer.



6 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut,

Je pars à Londres pour le nouvel an et j' aimerai avoir des idées de visites hors des sentiers battus ( j 'ai déjà fait les principaux monuments ) Comme je vois sur ton blog que tu t' y rends très souvent, tu dois très bien connaître. Merci d'avance !

Pol Dodu a dit…

Salut,
je ne suis pas sûr de figurer parmi les personnes encore qualifiées pour te répondre car, si je passe encore régulièrement à Londres, c'est pour des séjours de plus en plus courts.
De plus en plus, j'ai l'impression que, comme Paris, le centre de Londres est un grand musée/usine à touristes. Il faut notamment fuir des quartiers comme Camden et Portobello les week-ends. Dans la mesure du possible, j'essaie de visiter des quartiers excentrés, là où on peut encore espérer des occasions, notamment dans les boutiques de charité.
Côté disques, e ne rate jamais le Music and Video Exchange de Notting Hill Gate, mais surtout pour les bonnes affaires au sous-sol car sinon les prix sont beaucoup trop élevés. Aux dernières nouvelles, il restait plusieurs boutiques intéressantes dans le centre, dans le coin de Berwick Street. Et il y aussi Rough Trade East à Brick Lane, que je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter.
Bon séjour !

Anonyme a dit…




je ne collectionne plus les disques .J 'ai bêtement vendu ma très petite collection il y a quelques années dont le "come home " de James dont tu parles.
je vais aller faire un tour à Rough Trade quand même. Nous irons à camden en semaine , je ne connais pas du tout. C'est si atroce que cela ?
merci.

Pol Dodu a dit…

Camden, quand je sors du métro le samedi, j'ai l'impression d'entrer dans un vaste parc commercial et d'attractions dont le thème serait le punk et l'alternatif. Il me semble que ce n'est plus le quartier de ces gens-là, plutôt celui où on en exploite l'image et les thèmes...

AGARR (As Good As Ramones Records) a dit…

Merci pour cette chronique de Kas Product, groupe culte par excellence, encore vivant puisqu'il tourne encore sur scène en 2012-2013. Je les ai vus sur scène le soir de la réélection de Mitterrand en Bretagne (8 mai 1988). Et ca reste un super souvenir. J'ai d'ailleurs trouvé leur 3ème album (en vinyl) récemment, certes plus commercial que les autres mais avec une ou deux perles quand même.
Je change de sujet, Pol Dodu, as-tu tendu une oreille sur le 2ème album de MGMT sorti en 2010 ?
Bonne année musicale 2013

Pol Dodu a dit…

Salut AGARR,
Je m'étais un peu intéressé à Congratulations à sa sortie, uniquement à cause de la présence du titre Song for Dan Treacy. L'écoute en ligne de ce morceau m'a tellement déçu que je n'ai eu aucune envie d'explorer plus avant...

LinkWithin

Linkwithin