01 décembre 2012

DONNY ELWOOD : Donny Elwood


Acquis par correspondance via Ebay en novembre 2012
Réf : [sans] -- Edité par Medi'Art au Cameroun en [1996]
Support : Cassette
8 titres

C'est avec l'excellente compilation Ticket d'entrée de l'émission L'Afrique enchantée de France Inter que j'ai découvert la non moins excellente chanson Cousin militaire de Donny Elwood. Avec ce double album, je me suis aussi régalé avec Les djos, Gentleman Vickey, Aon aon et j'ai pu réécouter Sweet mother, entendu la première fois il y a trente ans sur une compilation Womad.
J'ai alors décidé de me procurer l'album dont ce titres est extrait, mais le CD Négro & beau était un peu cher. J'ai donc créé une alerte et, quelques mois plus tard, voilà qu'arrive une annonce, non pas pour le CD mais pour une cassette, avec une pochette différente, plus réussie à mon goût.
Il s'agit en fait très probablement de l'édition originale camerounaise du premier album de Donny Elwood, un album qui ici n'a pas de titre mais qui sera diffusé en France l'année suivante sous le titre Négro & beau.
Donny Elwood joue de la guitare acoustique et chante. Il écrit et compose ses titres et le raccourci le plus direct pour le présenter, ce serait de dire que, au même titre qu'on parle de chanson française, il fait de la chanson camerounaise, en français.
Cousin militaire est bien l'un des tours de force du disque. Les paroles, très simples, parviennent à décrire en quelques mots et de façon enjouée une situation économique et sociale bien particulière où le salaire d'un fonctionnaire fait vivre des familles entières (et là je m'essaie maladroitement à poursuivre les rimes en -r de la chanson...!). Le son d'accordéon que l'on entend est celui d'un synthé, présent sur tout le disque, en complément notamment de la guitare de Donny et de percussions, souvent tenu par l'arrangeur et complice Jay Lou. Assez proche dans l'esprit de Cousin militaire, il y a Salomé, le récit d'une mésaventure amoureuse.
Deux autres chansons semblent se répondre d'une face à l'autre, Négro & beau, qui voit Donny Elwood donner sa traduction du slogan Black is beautiful, dans une version relax avec choeurs, orgues et percussions discrètes, et Je suis pygmée.
Une autre des réussites du disque est Odontol, une ode au tord-boyaux local longtemps interdit.
Anabela et Akao manga sont aussi de très bonnes chansons. En fait, à mon sens, la seule faute de goût sur l'album c'est Izazou, une chanson un peu jazzy. J'ai cherché pendant un petit temps à qui elle me faisait penser et très vite l'évidence s'est imposée à mes oreilles : Patricia Kass ! Au secours ! Encore que, si elle avait la bonne idée de la reprendre, ça ferait du bien financièrement à M. Elwood !
Donny Elwood a sorti un deuxième album en 2001, Eklektikos, et il est très actif sur la scène musicale de Yaoundé. Il aurait sorti un troisième album, Offertorium, en 2007, mais d'un autre côté, on annonçait au début de cette année la sortie d'un nouveau disque, lui aussi présenté comme un troisième album...

--
A lire chez Mebene, une apologie anthologique de Donny Elwood en deux parties.


La vidéo de Négro & beau, avec malheureusement des craquements dans le son apparus dans le transfert numérique.


La pochette de l'édition en CD de cet album.

1 commentaire:

Mebene a dit…

Cool de retrouver un "co-religionnaire"
:)

LinkWithin

Linkwithin