16 septembre 2012

THE DEARS : Lost in the plot


Acquis probablement en Angleterre vers 2010
Réf : BELLACD86 -- Edité par Bella Union en Angleterre en 2004
Support : CD 12 cm
Titres : Lost in the plot -- Heartless romantic -- Acoustic guitar phase

Un disque bizarre. Je l'avais écouté une fois juste après l'avoir acheté, et depuis des mois il était sur une de mes (nombreuses) piles de disques à réécouter avant de les classer. Ce qui signifie au minimum qu'il m'avait intéressé ou intrigué.
En tout cas, ce maxi-CD prouve une fois de plus qu'il ne faut pas s'arrêter à l'écoute du titre principal d'un disque, aussi mauvais ou insupportable soit-il.
C'est le cas ici avec Lost in the plot, dont le principal défaut est que le chanteur Murray Lightburn semble s'efforcer pendant les deux premières minutes à imiter le chanteur des Smiths. Et comme la chanson à ce moment-là est plutôt molle du genou, on serait même plutôt sur le modèle du Morrissey des débuts en solo que sur celui des Smiths. Après, le chanteur change deux fois de style de chant, mais sur la fin, ça repart, avec  des "Oh I promise not to cry anymore, ohore, ohore, ohore", qui semblent tout droit sortis de Hatful of hollow.
Après ça, je craignais le pire pour la suite du disque. Et là, ce fut une très bonne surprise. Heartless romantic est porté par une batterie dynamique, la voix du chanteur est cette fois-ci trafiquée, et surtout on a complètement changé d'ambiance musicalement. Là, on serait plutôt vers chez les collaborations Bowie-Eno de la fin des années 1970, ce qui se confirme quand arrivent les choeurs sur le refrain, qui rappellent fortement ceux de Heroes. Un excellent titre !
Changement d'ambiance encore pour le dernier morceau, Acoustic guitar phase, effectivement dominé par un (ou deux) accords de guitare acoustique assez lugubres et un chant plutôt morne. Ce n'est pas trop mon truc, vous l'avez compris, mais au moins ce n'est pas insupportable.
Initialement, j'ai pensé avoir affaire à un extrait d'album et deux faces B inédites enregistrées avec les moyens du bord. Ce n'est pas exactement le cas, et je l'ai compris quand j'ai commencé à me renseigner sur le parcours de The Dears.
En effet, Bella Union n'a indiqué qu'une seule date sur ce disque, celle de sa sortie en 2004. Sans surprise, Lost in the plot est bien un extrait de leur deuxième album, No cities left, qui venait alors de sortir, mais les deux autres ne sont pas des faces B de la même époque mais deux titres que Bella Union est allé piocher dans la discographie canadienne du groupe. Ainsi, Heartless romantic est sorti initialement en 2000, sur le premier album du groupe, End of a Hollywood bedtime story tandis qu'Acoustic guitar phase figurait en 2001 sur le maxi Orchestral pop noir romantique. Voilà qui donne une explication à la différence d'ambiance, de son et de production des trois titres de ce disque.
The Dears continue son parcours et a sorti l'an dernier son cinquième album, Degeneration street. Pour ma part, je déduis de l'écoute de ce maxi qu'il n'y a qu'un seul autre disque de The Dears que j'aimerais écouter, End of a Hollywood bedtime story, notamment pour ses deux titres en français, C'était pour la passion et Partir, par terre.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin