04 juillet 2008

THE RUMOUR : Emotional traffic


Acquis probablement chez Emmaüs à Tours-sur-Marne au début des années 2000
Réf : BUY 45 -- Edité par Stiff en Angleterre en 1979
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Emotional traffic -/- Hard enough to show

On annonce pour la fin de l'année la sortie d'un livre consacré au graphiste Barney Bubbles (Reasons to be cheerful: The life & work of Barney Bubbles par Paul Gorman). C'est un billet-rétrospective du blogueur John Coulthart qui est peut-être en partie à l'origine de cette publication, comme il l'explique lui-même.
Avant de se supprimer en 1983, Barney Bubles était un type tellement effacé qu'il ne créditait pas ses travaux graphiques. Ce qui fait que je ne suis même pas sûr que je connaissais son nom avant de lire l'annonce de sa mort dans le NME en 1983. Pourtant, je connaissais et j'appréciais son travail surtout pour les pochettes des disques d'Elvis Costello, et plus généralement pour les labels Stiff, Radar et F-Beat. On lui doit notamment l'idée folle de la pochette du 45 tours Accidents will happen collée à l'envers, comme par accident, les énigmatiques pochettes intérieures de This year's model et Armed forces et le graphisme rétro de Get happy !!. Si le titre du livre, Reasons to be cheerful, vient d'une chanson de Ian Dury, l'illustration de la couverture vient de la pochette du 45 tours de Nick Lowe Cracking up.
Ce que j'ai appris alors, en tout cas, c'est que, avant Stiff, Barney Bubbles avait déjà une longue histoire de collaboration graphique avec Hawkwind.
Ce 45 tours de The Rumour, le groupe de vétérans du pub-rock qui a longtemps accompagné Graham Parker, est l'exemple typique du disque dont la fabrication et l'impression de la pochette ont dû couter plus cher que ce que les ventes pouvaient jamais espérer rapporter.
Partant de la métaphore filée dans les paroles de la chanson Emotional traffic ("Garde-toi à l'écart de la circulation émotionnelle"), Bubbles a exprimé ça par un feu de circulation stylisé, avec ses ronds vert orange et rouge, un signe égal et un coeur rouge. Il aurait pu s'arrêter là, mais ça aurait été trop simple, et les vinyls colorés étaient assez à la mode à l'époque. Le rond rouge du feu a donc été évidé chez l'imprimeur pour laisser apparaître le vinyl du disque rangé en dessous qui lui, bien sûr, a été pressé en trois couleurs, vert, orange et rouge ! (le mien est en vinyl orange, même si le scan lui a plutôt donné une apparence rouge)
La face A n'est pas mauvaise du tout, juste pas très originale pour l'époque. On pense énormément à Nick Lowe et à Elvis Costello, dont le Armed forces en début d'année avait failli s'appeler Emotional fascism. On trouvait ce titre à l'origine sur le deuxième album de The Rumour, l'europhile Frogs sprouts clogs and krauts.
Quand j'ai vu le nom du producteur de la face B, Robert John Lange, connu surtout pour son travail avec AC/DC, et aussi chez moi pour avoir produit un single de XTC, je me suis dit que Stiff avait décidément mis le paquet pour le budget de ce disque. Mais en fait, cette chanson vaguement reggae pop figurait à l'origine en 1977 sur Max, le premier album de The Rumour, et c'est donc Vertigo, leur label de l'époque, qui en avait supporté les coûts d'enregistrement.
Les deux faces de ce single sont actuellement disponibles sur la compilation Not so much a rumour, more a way of life.

3 commentaires:

Charlie Dontsurf a dit…

Bonjour,
Je rentre d'une expédition doduienne au troc.com à côté de mon boulot. J'y avais mis les pieds il y a quelques jours, rien acheté mais mis au fond d'un bac quelques 45 tours et ils y étaient toujours !
J'ai continué ma fouille aujourd'hui (j'y retourne demain) et je suis tombé sur un objet qui m'a fait bondir de bonheur. Je suis assez fana de Graham Parker et j'ai trouvé un single en pressage français, période RCA, "You Can't Take Love For Granted", que je ne connaissais pas. Etat moyen mais acceptable (on verra à l'écoute).
Sur ce, je fonce sur ce blog pour m'apercevoir qu'il n'y a pas de trace de GP ... Dodu n'aime pas ?

Charlie Dontsurf a dit…

La pochette collée à l'envers d'Accidents du Costello ... quelle histoire ! Je ne la connais pas bien :-)) mais il existe des exemplaires du disque avec la pochette ... collée à l'endroit !!
C'est assez simple en fait : la pochette collée à l'envers est à l'endroit alors que la pochette collée à l'endroit est à l'envers. Ou quelque chose comme ça. Sans parler de la version du disque avec la pochette dite "fish" où le Costello pose devant un Fish & Ships (je crois ...). Pas facile à trouver la pochette à l'envers qui est à l'endroit.

Pol Dodu a dit…

Charlie,
J'aime assez bien Graham Parker. Je ne suis pas fan au point de lire "Parkeromane", le livre d'Eric Naulleau dont Philippe R. me parlait justement cette semaine, mais j'ai plusieurs de ses disques et il n'est donc pas impossible qu'il figure un jour dans Blogonzeureux!. En attendant, comme tu l'as constaté, The Rumour y esy déjà !
Pour le single "Accidents will happen" de Costello, j'avais depuis l'époque la pochette "Fish" et je l'ai trouvé cette année dans une boutique de charité pour pas cher avec la pochette à l'envers. Ça me suffit largement, mais si je tombe sur la troisième à moins d'1 €, je la prendrai quand même !

LinkWithin

Linkwithin