13 janvier 2008

LISA TUCKER : The song reader


Acquis au Music & Goods Exchange de Notting Hill Gate à Londres le 22 juin 2007
Réf : 0-7434-6445-1 -- Edité par Down Town Press aux Etats-Unis en 2003
Support : 306 p. 21 cm
21 titres

Il y a vingt ans, ce magasin était plein de disques vinyl. Ils ont laissé la place aux CDs, et maintenant à des livres. Dans le magasin d'à côté, on trouve désormais des vêtements et des bijoux rétro, mais le principe de cette chaîne de magasins reste toujours le même : des articles d'occasion dont le prix est baissé au fur et à mesure de leur séjour en rayon. Et à la fin, on les retrouve bradés à prix fixe à la cave, à 50 pence dans le cas de ce livre.
Parmi les centaines de tranches de livres que j'ai scrutées ce jour-là, c'est bien sûr le titre mentionnant "song" qui m'a fait sortir celui-là et lire la quatrième de couverture, qui m'a elle-même assez intrigué pour que je me décide à ajouter ce livre à mes bagages déjà bien chargés.
L'accroche est simple. Deux soeurs, Mary Beth et Leeann se retrouvent à vivre seules suite au décès de leur mère, le père ayant quitté la famille depuis des années. Mary Beth se rend compte qu'elle a le don d'analyser les chansons qui trottent dans la tête des gens pour en déduire ce qui leur trotte dans la tête tout court, psychologiquement, et leur donner des conseils de vie. Petit à petit, elle en fait une activité professionnelle annexe.
Cela nous vaut, dans la première partie du livre, qui n'est pas la plus intéressante, de nombreuses références musicales, bien datées puisque l'action se passe au début des années 80, avec des mentions de Devo ou des Talking Heads, mais de Flashdance aussi, film de triste mémoire puisque c'est celui qui nous a été projeté lors de la seule soirée que j'ai passée sous les drapeaux.
Dans la deuxième partie du livre, narré de bout en bout par la plus jeune des soeurs, Leeann, qui a treize-quatorze ans au début, l'analyse des chansons est laissée de côté et c'est la saga et l'histoire de cette petite famille qui devient le sujet principal du roman, et le tout est assez passionnant et mouvementé pour qu'on dévore les 300 pages du bouquin.
The song reader est le premier roman de Lisa Tucker. Il a connu un certain succès, grâce notamment à un passage télé chez Oprah Winfrey, qui est plus ou moins l'équivalent américain de Bernard Pivot. Il a été traduit en allemand, en italien, en croate et même en français, chez Flammarion en 2007, sous le titre Une femme de paroles. Je trouve dommage que cette traduction du titre évacue presque complètement toute référence aux chansons. Quelque chose comme L'analyseuse de chansons, même si c'est tout sauf élégant, aurait mieux rendu compte du thème du roman.
Lisa Tucker a sorti son troisième roman, Once upon a day, en 2006 et les droits en ont aussi été acquis pour la France par Flammarion.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin